Théâtre-Français : lettre du Zwiazek Autorow Kompozytorow "ZAIKS" (Varsovie) à Alfred Bloch (Paris) 1938

Lettre dactylographiée avec entête:

Zwiazek Autorow kompozytorow i Wydawcow 
                         "ZAIKS"

                 Warszawa (Pologne) le 18 mai, 1938

A Monsieur Alfred Bloch rue Ballu Paris (adresse du SACD - Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques).

Le Théâtre Nationale de Varsovie (Teart Narodwy) veut renouveler la comédie de Flers & Caillavet "L'Habit Vert", mais l'agent AUT a déjà écrit à M. Banyai. Le Théâtre s'est arrangé avec AUT pour l'exploiter ensemble.

Signé par le Directeur General, avec tampon du ZAIKS.

Notes en crayon (de Bloch?) au bas: 'M. Banyai accepte de payer 2000, - attendre lundi pour confimation'. 'faire contrat', et 'Droits _____??" 

 Peu commun!

Plis horizontaux et verticaux. Petit manque de papier bordure droit.

 

L'Habit vert est une pièce de théâtre de Robert de Flers et Gaston Arman de Caillavet, représenté pour la première fois en 1912.

Assez oubliée aujourd’hui, elle fut, avec Le Roi un des deux grand succès de ces deux compères du rire qui font la transition, dans l’histoire du théâtre français, entre Feydeau et Guitry. Deux ans avant la première Guerre Mondiale, ils dépeignent la société de leurs contemporains, celle de la IIIe République, en épinglant tour à tour, de leur plume acerbe, tous les éléments qui la compose. Comme le signale le titre, l’intrigue a lieu dans ce lieu éminent de la culture nationale : l’Académie Française, qui devait être le titre initial de la pièce. Les Immortels sont donc la cible principale de Flers et Caillavet qui s’en donnent à cœur joie pour les tourner en ridicule tout en nous décrivant une société qui s’ennuie et cherche à briller par tous les moyens. Du point de vue historique, cette pièce est captivante car cette même société sera celle qui partira au combat, deux ans plus tard, la fleur au fusil.

WIKIPEDIA