! COVID-19: Expect longer shipping times // Attendez-vous à des délais de livraison

Pamphlet du Député Doulcet à Garat sur émeutes à Paris 1793

$20.00 CAD

'GUSTAVE DOULCET, membre de la Convention Nationale A DOMINIQUE GARAT, Ministre de la Justice, et par interim, de l’Intérieur.'

Ecrit comme Député de Calvados.

Paris 10 mars, an deuxième de la Republique (10 mars 1793).

…Je ne rappèlerai pas les premiers jours de Septembre, sur lesquels je pleure encore…
…Si la procédure qui a dû être commencé contre les instigateurs des pillages du 26 février étoit déjà connue de la Convention...
…Il est bien grand le crime commis chez Gorsas et chez l’Imprimerie de la Chronique de Paris!...
…Citoyen Ministre, si vous n’obéissez pas au Décret qui vous ordonne de rendre compte de l’état de la procédure commencé contre les instigateurs des pillages du 26, vous êtes un mauvais ministre; vous êtes un mauvais citoyen
…Citoyen Ministre, si vous attendez un décret pour ordonner la poursuite des attentats commis chez Gorsas et Garnery, vous n’êtes pas capable d’être ministre, vous êtes un citoyen inutile…

 

Pli horizontal. Rousseurs sur les bords. Petites déchirures.

16 pages.

22 x 14 cm.

 

Louis-Gustave Doulcet, comte de Pontécoulant (1764-1853) entame sa carrière dans l’armée en 1778 comme officier dans la compagnie écossaise des gardes du corps du Roi sous la monarchie.

Il est licencié en 1791 avec le grade de lieutenant-colonel. Partisan modéré de la Révolution, il représente le Calvados en 1792 à la Convention et devient commissaire aux armées du Nord. Il entre ensuite au Comité de guerre.

Il vote l’emprisonnement de Louis XVI pendant la guerre et son bannissement après la paix. Il vote la mise en accusation de Jean-Paul Marat. Il est décrété d’accusation le 3 octobre 1793 après s’être allié aux Girondins. Il se réfugie en Suisse.

 WIKIPEDIA