Mars 1814 affiche Restauration, menace contre Bonapartistes par Alliés

C'est le printemps de 1814, Napoléon et ses armées sont en retraite, et les armées alliées sont entrés dans France. Le 1er Avril, Napoléon abdique.

ORDRE
…Considérant la nécessité de reprimée ces tentatives au désordre par les moyens le plus vigoureux….
Du quartier-général, à Treffaux, le 27 Mars 1814

Le maréchal PRINCE DE SCHWARZENBERG

ORDRE
…Nous ordonnons ce qui suit:

Art. 1er..tout individu pris les armes à la main..traité comme prisonnier de guerre…Tout habitant..qui aura tué ou blessé un militaire des armées alliés..fusillé dans les vingt-quatre heures.

II. Toute Commune où sera sonné le tocsin…sera livrée aux flames.

III. Toute Commune dans laquelle il aura été commis un assasinat...frappé d’une contribution...

Du quartier-général, à Troyes, le 10 mars 1814.

Le Maréchal Prince de Schwarzenberg

Plié en deux sur l’horizontal. Autres plis horizontaux et verticaux. Papier froissé en endroit.

46 x 34 cm

 

La Première Restauration est une période de l'histoire française qui voit brièvement le retour de la dynastie des Bourbons sur le trône, entre l'abdication de Napoléon Ier au printemps 1814 et les Cent-Jours, en mars 1815. Le régime voit le jour à la suite de la victoire de la Sixième Coalition (Royaume-Uni, Russie, Prusse, Suède et Autriche) dans le cadre de la campagne de France, alors que le pays est las des conflits vécus durant le Premier Empire. Tandis que les puissances alliées sont partagées au sujet de la personne à placer sur le trône de France, un jeu subtil s'établit entre les Bourbons en exil, les institutions françaises et les puissances étrangères, avant que l'abdication de l'Empereur le 6 avril ouvre la voie à Louis XVIII, qui rentre à Paris à la fin du mois et s'installe au palais des Tuileries.

 

Karl Philipp, le prince Charles-Philippe de Schwarzenberg, né le 18 avril 1771, Vienne et mort le 15 octobre 1820 à Leipzig, est un ministre d'État et de conférence et feldmarschall autrichien, président du conseil suprême de la guerre, chevalier du Saint-Esprit et de la Toison d'or.

Le retour de Napoléon de l'île d'Elbe provoquant la constitution d'une nouvelle coalition alliée, le feld-maréchal Schwarzenberg est nommé commandant en chef des armées alliées du Haut-Rhin, et passe le Rhin le 22 juin, après la bataille de Waterloo.

Comblé d'honneur et de distinctions par les souverains alliés et par son souverain qui l'autorise à adjoindre à son écusson les armes d'Autriche, il est nommé président du conseil aulique de guerre, poste qu'il occupe jusqu'à sa mort, le 15 octobre 1820.

WIKIPEDIA