Journal français 'Gazette de France' Vendredi 12 Aout 1870 (Guerre franco-allemande)

$34.00 USD

| /

           Le Gazette de France 
   Vendredi 12 Aout 1870 - 240e année
Bureaux à Paris , 5, Rue Coq-Héron
     Directeur M. Gustave Janicot 

 

Plus que 3/4 du journal porte des nouvelles de guerre:

- Prorogation du Parliament Anglaise
- Communications du gouvernement
- La Bataille de Reichshoffen
- Le marechal Bazaine
- Rapport du marechal Mac-Mahon
-Troubles et manifestations en province
- Corps Legislatif
- Situation de la Banque de France

 

Il y a aussi un peu de varia:

- Bourse de Paris
- Bulletin commercial
- faillites, mariages, décès
- annonces

4 pages, grand format.

Plié en quatre, taches, taches d'eau, rousseurs.

 

 

La guerre franco-allemande, parfois appelée guerre franco-prussienne ou guerre de 1870, oppose, du 19 juillet 1870 au 29 janvier 1871, la France et les États allemands coalisés sous l’égide de la Prusse.
 Ce conflit se solde par la défaite française, et, forts de cette victoire, les États allemands s’unissent en un Empire allemand, proclamé au château de Versailles, le 18 janvier 1871. La victoire entraîne l’annexion par le Reich du territoire d’Alsace-Moselle (dit Alsace-Lorraine) et l’affirmation de la puissance allemande en Europe au détriment de l’Autriche-Hongrie et de la France.
 La défaite de Sedan et la capitulation de Napoléon III, provoquèrent, le 4 septembre 1870, la chute du Second Empire, l'exil de Napoléon III et marqua la naissance en France d'un régime républicain pérenne avec la Troisième République.
 La défaite et la perte de l'Alsace-Moselle provoquèrent en France un sentiment de frustration qui contribua à l'échec du pacifisme, et plus tard, à l'entrée du pays dans la Première Guerre mondiale.

Wikipedia

À partir du 1er mai 1792, La Gazette parut quotidiennement et prit le nom de Gazette nationale de France après l’exécution de Louis XVI, le 21 janvier 1793. Le ton des articles de la Gazette, dont l’orientation politique changera en fonction des régimes en place, resta impartial et très prudent. Bonapartiste sous le Premier Empire, elle s’affirmera ouvertement royaliste pendant la Restauration.
Cette ligne éditoriale restera le fonds de commerce de La Gazette rebaptisée La Gazette de France sous la IIIe République jusqu’à la parution de son dernier numéro en 1915. Elle attire alors des journalistes engagés qui en font l’organe des légitimistes, puis des orléanistes comme Charles Maurras ou Jacques Bainville.

Wikipedia