Guerre 14-18 photo 1916 église de Herleville (Somme)

Photo pris à l’intérieur de l’église, on peut voir via une fenêtre fracassée les ruines de la commune.

Écrit sur le dos: “341 no.1 Eglise de Herleville Septembre 1916”.

Photo un peu courbée.

(Texte rouge est un filigrane électronique, qui n’est pas sur le photo en vente)

 8,5 X 14 cm.

 

Herleville est une commune française, située dans le département de la Somme, en région Hauts-de-France.

En 1918, le village est complètement détruit. Il sera classé dans la zone rouge.

Fortement éprouvé par les conflits, le village est détruit pendant les deux Guerres mondiales.

La zone rouge est le nom donné en France à environ 120 000 hectares de champ de bataille où, à cause de dégâts physiques majeurs sur le milieu pendant la Première Guerre mondiale et en raison de la présence de milliers de cadavres et de millions de munitions non explosées, certaines activités ont été provisoirement ou définitivement interdites par la loi.

WIKIPEDIA

Le XVIIIème siècle correspond à une période pendant laquelle la décoration de l'église est considérablement enrichie. En effet, la paroisse a alors pour curé l'abbé Loisel, riche et pieux ecclésiastique, qui consacra la plus grande partie de sa fortune à l'église d'Herleville.

 L'église, vocable Saint Aubin, se distingue alors par l'élégance de son architecture et la richesse de sa décoration. L'abside et le choeur proviennent de la belle période gothique. Les statues, les voûtes, les pendentifs renfermant les 4 évangélistes et autres saints, sont d'un travail exquis.

La nef, elle, date de 1728 et est l'oeuvre de Pierre et Jacques Lesturgie. Elle est une construction fort remarquable par ses belles voûtes et ses colonnes élégantes d'ordre ionique.

Le mobilier et les décorations sont, eux aussi, d'une grande beauté. Citons le maître-autel tout en marbre avec son haut retable à pilastres corinthiens encadrant un grand tableau sur toile représentant l'Ascension; l'autel de la Vierge avec son retable en bois sculpté de forme originale; les statues de Saint Aubin, de la Vierge à l'Enfant et de Saint Sébastien; citons encore un Ecce Homo du XVIIème siècle.

La Première Guerre mondiale eut pour effet direct la destruction complète d'Herleville. Le bombardement du 25 septembre 1914, lors des terribles combats de la Somme a détruit le clocher, la toiture, et incendié une partie du mobilier de l'église dont la maçonnerie est restée à peu près intacte.

En 1918 les obus ont achevé d'anéantir le choeur, les voûtes de la nef et du bas-côté Nord.

http://herleville.chez.com/

Related Items