France juin 1815 réunion extraordinaire du Conseil Municipal Nantes

$42.00 USD

| /

Invitation à Fleuirot, membre du conseil municipale de Nantes à une réunion extraordinaire du conseil le soir du 15 juin 1815. Trois jours avant la bataille de Waterloo.

Peut-être lié à la guerre de Vendée et la chouannerie de 1815?

Adressé à Monsieur Fleuriot Conseil Membre du Conseil Municipal à Nantes

15 juin 1815
Le Maire de la ville de Nantes, Chevalier de la Légion d’Honneur
 
À Monsieur Fleuriot Membre du Conseil Municipale
 
…le Conseil Municipal se réunira Extraordinairement ce soir à 5 heures….pour Affaire de la plus haute importance et à la délibération, de laquelle il en est essentiel que tous les membres assistent….
 
Bertand-Geslin (tampon)
 

Plié pour former une envelope, autres petites plis. Rousseurs

22 x 16,50

 

La guerre de Vendée et la chouannerie de 1815, aussi appelées la quatrième guerre de Vendée, la quatrième chouannerie ou la Petite chouannerie, sont un conflit qui opposa les bonapartistes et les royalistes en mai et juin 1815, pendant les Cent-Jours.

Séparée par la Loire, les deux insurrections évoluèrent parallèlement. L'insurrection « vendéenne » se déroula dans le département de la Vendée, dans les Deux-Sèvres, le sud de la Loire-Inférieure et le sud du Maine-et-Loire. La chouannerie concerna le Morbihan, les Côtes-du-Nord, l'Ille-et-Vilaine, le Finistère, le nord de la Loire-Inférieure, le nord du Maine-et-Loire, la Mayenne et la Sarthe.

 

Jean-Baptiste Bertrand-Geslin (1770-1843) est un militaire et homme politique français. Il est maire de Nantes de 1805 à 1813 et en 1815, durant les Cent-Jours, député de la Loire-Inférieure en 1815 et maire de La Flèche sous la monarchie de Juillet.

Le 18 avril 1815, il prend en charge la fonction de maire à la demande des habitants de Nantes. Cette situation est officialisée le 1er mai par le comte Miot de Melito, commissaire extraordinaire pour la 12e région militaire (La Rochelle). Le 12 mai 1815, il est élu député du département de la Loire-Inférieure. Le 31 mai, il reçoit la croix d'officier de la Légion d'honneur.

Il est destitué lors du retour de Louis XVIII et même révoqué de l’ordre de la Légion d’honneur.

WIKIPEDIA