France 1775 médaille en plomb commémoration sacre Louis XVI à Reims

$98.00 USD

– Sold Out

| /

Médaille en plomb commémorant le sacre de Louis XVI le 11 juin 1775 à la Cathédrale Notre-dame de Reims .

Sur l’avers, Louis XVI agenouillé, en prière, mains jointes, oint par monseigneur de La Roche-Aymond, entouré de digntaires.

DEO CONSECRATORI
REMIS. XI. JUNISE MD. CC. XXV.
A Dieu le consécrateur
Reims 11 Juin 1775
 

Au revers, texte gravé dans le métal, à décoder "invention sera...et mise en vente...prix de...sociéte..."

Graveur anonyme.

Dans un étui de présentation doublé de feutre.

 

Entaille dans le métal au dos.

Diamètre: 7 cm    30g.

 

Le 11 juin 1775, en la cathédrale de Reims, il est sacré selon la tradition remontant à Pépin le Bref. Le dernier sacre, celui de Louis XV, a eu lieu le 25 octobre 1722 ; depuis, le principe même de cette cérémonie a été très critiqué par le mouvement des Lumières : L'Encyclopédie et les philosophes critiquent le rituel, n'y voyant qu'un exacerbation du pouvoir de Dieu et une comédie destinée à maintenir les peuples dans l'obéissance47. Le contrôleur général des finances, Turgot, reproche au monarque cette cérémonie coûteuse évaluée à 760 000 livres ; peu de temps auparavant, Nicolas de Condorcet a écrit à Turgot pour lui demander de faire l'impasse sur « la plus inutile et la plus ridicule de toutes les dépenses » de la monarchie. Turgot pense alors à faire une sorte de sacre allégé, probablement près de la capitale, à Saint-Denis où à Notre-Dame, pour réduire les coûts. Cependant, pieux et très attaché à l'œuvre de ses prédécesseurs, même s'il est décidé à redresser la situation économique mal en point, le roi ne recule pas là-dessus et maintient la cérémonie avec autant de faste que prévu.

La cathédrale Notre-Dame de Reims, lieu emblématique des sacres des rois de France, est métamorphosée pour les festivités, un véritable bâtiment étant construit à l'intérieur, avec balustrade, colonnes, lustres, faux marbres... C'est aussi la première fois depuis Louis XIII que le roi est marié au moment de son sacre, ce qui rend possible le sacre de son épouse consort. Mais le dernier sacre d'une reine, celui de Marie de Médicis le 13 mai 1610 à la basilique Saint-Denis, avait eu lieu comme un sombre présage, Henri IV ayant été assassiné le lendemain ; du reste la reine, dans la construction absolutiste du pouvoir, avait vu son importance politique diminuer. Décision est finalement prise de ne pas sacrer Marie-Antoinette. Elle assiste à la cérémonie depuis la plus grande des tribunes, avec les femmes importantes de la Cour.

 WIKIPEDIA