1840 Paris médaille transfert des corps au colonne du 30 Juillet

$25.00 USD

| /

Médaille qui commémore le jour du 28 juillet 1840, quand les corps des 504 morts de la Révolution de 1830 sont transférés dans le caveau de la colonne du 30 Juillet (Place de la Bastille).

Avers (cercuil):

REVOLUTION DE JUILLET 1830
 
TRANSLATION DES CENDRES 28 Jlet 1840


Revers (colonne):

AUX DÉFENSEURS DES LOIS ET DE LA LIBERTÉ

Étain. Légères rayures.

3,50 cm diam.

 

Les Parisiens se soulèvent et élèvent des barricades dans la capitale : ce sont les Trois Glorieuses (27, 28, 29 juillet 1830) ou Révolution de Juillet, que Delacroix immortalise quelques semaines plus tard dans un tableau célèbre, La Liberté guidant le peuple.

Cette Révolution n’aboutit cependant pas à la mise en place d’une république, mais d’une monarchie constitutionnelle, la Monarchie de Juillet. Louis-Philippe, le duc d’Orléans, s’installe sur le trône sous le titre de Roi des Français.

Louis-Philippe veut rendre hommage à ceux qui ont combattu pour cette Révolution qui l’a amené au pouvoir. En décembre 1830, il décide d’ériger un monument commémoratif place de la Bastille, à l’emplacement prévu par Napoléon pour son éléphant.

La première pierre de la colonne de Juillet est posée en juillet 1831 à l’occasion du premier anniversaire de la Révolution. Alavoine, l’ingénieur qui a conçu l’éléphant de Napoléon, est chargé de mener ce nouveau projet. Par souci d’économie, on conserve de la fontaine antérieure les fondations et les structures basses, sur lesquelles prend appui la colonne.

Le 28 juillet 1840, aux accords d’une symphonie “funèbre et triomphale” de Berlioz écrite pour l’événement, les corps des 504 morts de la Révolution de 1830 sont transférés dans le caveau de la colonne. Ce monument commémoratif est aussi une nécropole ! Le nom de chacun des défunts est gravé sur le fût de la colonne.

https://www.colonne-de-juillet.fr/Explorer/Histoire-de-la-place-de-la-Bastille/Une-colonne-pour-la-place-de-la-Bastille