1824 Paris lettre de Gauthier (architecte) à Treuttel et Wurtz. libraires

$27.00 USD

| /

Lettre d'affaire de l'architecte Martin Pierre Gauthier à les libraires Treuttel et Wurtz de Paris. 

Je regrette infiniment de ne pouvoir satisfaire Messieurs Treuttel et Wurtz en leur livrant des exemplaires des palais de Gênes au prix de 4 la livraison. Mais il m’est de toute impossibilité de leur accorder d’autre remise que celle de 25 pour % que je fais à plusieurs libraires qui font aussi des envois à l’étranger.

Il les prit d’agréer l’assurance de sa haute considération

JM Gauthier
Paris le 23 décembre 1824
 
Na.  La dernière livraison du 1er ouvrage celui de la ville, doit paraître à la fin de janvier

 

Adressé à:

Messieurs Treuttel et Wurtz
libraires
(Paris)

 

Martin Pierre GAUTHIER, Les plus beaux édifices de la ville de Gënes et de ses environs, Paris, l’auteur, 1818-1830, 2 vol. in-fol.

4 pages, dont une avec écriture, plié pour former une enveloppe

21,50 x 16,50 cm

 

Martin-Pierre Gauthier (1790-1855) est un architecte français, grand prix de Rome.

Élève de Charles Percier, il obtint le grand prix de Rome en 1810 avec un projet de basilique chrétienne.

À son retour à Paris, il fut architecte des hospices de Paris et du Louvre de Napoléon Ier. Il enseigna à l'École polytechnique. Il fut élu membre de l'Académie des beaux-arts en 1842 et nommé chevalier de la Légion d'honneur en 1844.

La ville de Troyes, satisfaite de ses travaux précédents, chargea Gauthier de reconstruire l'hospice Saint-Nicolas. Il en réalisa les plans, mais n'en surveilla pas le chantier. Les entrepreneurs accumulèrent fraudes et malfaçons et furent poursuivis, ainsi que l’architecte, par l’administration. Gauthier fut condamné à verser 200 000 francs. Incapable de payer, il fut incarcéré à Clichy. Sur intervention de l’Institut, Napoléon III promit d’éteindre sa dette. Cependant Gauthier succomba en prison avant de pouvoir bénéficier de ce geste.

WIKIPEDIA