1815 France Chambéry (Savoie) logement et viande soldats Autrichiens

$53.00 USD

| /

Après la défaite de Napoléon le 18 juin à Waterloo, les troupes Autrichiennes occupent la ville de Chambéry (Savoie).

Le Maire ordonne à M. Vincent de nourrir et loger 14 militaires.

Au second traité de Paris (novembre 1815) la France perd la partie de la Savoie (Chambéry et Annecy) qu’elle avait conservée en 1814.

PAR ORDRE DE LA MAIRIE
Faubourg mont muillan  No 98
 
Vincent pour la Vve Claus fera cuire la viande logera quatorze militaires
pendant un jour conformément à la loi

Chambery le 3 aout an 1815.
LE MAIRE
 

Tampon noir (de la ville?).

Rousseurs, pli vertical.

6,50 x 18,50

 

LYON

Tous ces efforts seront inutiles, car le 12 juillet à Montluel est ratifiée une suspension d’armes définitive. L’Armée des Alpes doit se retirer à l’ouest de la Loire, abandonner Lyon et remettre la ville aux Autrichiens le 17. Beaucoup de lyonnais ne veulent pas admettre que l’on capitule sans combattre et des émeutes éclatent, augmentées par un afflux de déserteurs les 12 et 13 juillet. Le 14 juillet l’armée commence l’évacuation de Lyon.

Le maréchal Suchet a pu apparaître peu combattif ; mais il n’a fait qu’obéir aux ordres reçus et il était évident qu’avec l’abdication de Napoléon la partie était perdue et qu’il était inutile de risquer la vie de ses soldats plus longtemps.

Le 17 juillet les Autrichiens entrent à Lyon, tandis que les royalistes réapparaissent et que le drapeau blanc est hissé sur l’hôtel de ville… L’occupation autrichienne, fort onéreuse pour la ville, durera 5 mois jusqu’au 15 décembre ; les occupants feront démolir les ouvrages défensifs, principalement ceux de la rive gauche…

Au second traité de Paris (novembre 1815) la France perd la partie de la Savoie (Chambéry et Annecy) qu’elle avait conservée en 1814.

https://museemilitairelyon.com/2021/08/24/les-cent-jours-de-1815/