1815 ébéniste à Dijon veut dispensation de logement de militaires

Un mois après la défaite de Napoléon à Waterloo, les Prussiens avancent dans le pays. Antoine Simon, ébéniste à Dijon, demande dispensation de loger des militaires par cause de pauvreté.

A Monsieur
 
Monsieur le Maire de la Ville de Dijon
 
Antoine Simon, Ebéniste, demeurant en ladite Ville, rue du grand champ de Mars.
 
A l’honneur de vous exposer qu’il est veuf et père de quatre enfans à sa charge; qu’il n’a point de fortune, que l’ouvrage ayant été nul cette année et notamment pendant les quatres derniers mois, c’est avec beaucoup de peines qu’il fait subsister sa nombreuse famille – il lui est absolument impossible de loger des gens de la guerre, c’est pourquoi je recours;
A ce qu’il vous plaise Monsieur le Maire dispenser l’exposant de loger des Militaires.
 
Dijon le dix huit Juillet mil huit cent quinze.
Simon
J’approuve Geury Wesi ---

 

Ecrit sur la page principale,  en haut:

A loger sans nourrir

Petits plis, rousseurs légères sur les bords.

28,50 x 19,50 cm