1814 Louis XVIII, nomination M. de Cypieres, Ordre Saint-Louis

Nomination pendant la Restauration pour Jean-Baptiste Louis de Cypieres ancien officier, comme Chevalier dans l’Ordre de Saint-Louis. Signé par Louis XVIII et Gouvion-Saint-Cyr.

Louis, par la grâce de Dieu, Roi de France et de Navarre, Chef souverain, Grand-Maître et Fondateur de l’Ordre Royal et Militaire de Saint-Louis, à tous ceux qui ces présentes Lettres verront, Salut; Étant bien aise de donnner à Sr. Jean Baptiste Louis de Cypieres ancien officier
Donné à Paris, le Vingt Septième jour de Décembre l’an de grâce mil huit cent quatorze
Louis (signé)
 
Par le Roi, Chef souverain, Grand-Maître et Fondateur de l’Ordre Royal et Militaire de Saint-Louis :
Gouvion (signé)
 
LETTRES DE CHEVALIER de l’Ordre Royal et Militaire de Saint-Louis, en faveur de M. de Cypieres ancien officier
 
Vu au sceau de France, Le Garde des sceaux de France
Pansey (Pierre Paul Nicolas Henrion de?)  (signé)

 

Sceau sous papier ‘MINISTERE DE LA GUERRE’ avec armoiries fleurs de lys. Manque cachet de cire coin gauche bas.

Pli vertical, pli coin gauche bas (sceau). Légères taches et rousseurs. Trous coin gauche bas (corde de sceau).

31 x 41 cm

 

Louis XVIII — né à Versailles le 17 novembre 1755 sous le nom de Louis Stanislas Xavier de France, et par ailleurs comte de Provence (1755-1795) — est roi de France et de Navarre du 6 avril 1814 au 20 mars 1815 puis du 8 juillet 1815 à sa mort, le 16 septembre 1824, à Paris.

Laurent Gouvion, marquis de Saint-Cyr (1764-1830) est un maréchal d'Empire et homme politique français. Il s'engage dans l'armée en 1792 et connaît une ascension fulgurante. Promu général de division en 1794, il combat les Autrichiens en Allemagne et en Italie sous les ordres des généraux Moreau et Jourdan. Après avoir travaillé dans l'administration, il est nommé colonel général des cuirassiers en 1804. En premier lieu commandant en chef du camp de Boulogne en 1806, il passe en Espagne avant de prendre la tête du 6e corps de la Grande Armée pendant la campagne de Russie, où il obtient son bâton de maréchal. Il sert lors de la campagne d'Allemagne et est fait prisonnier lors de la capitulation de Dresde (1813). Revenu en France en juin 1814, il reste passif durant les Cent-Jours et devient ministre de la Guerre puis de la Marine et des Colonies sous la Restauration.