1813 Monthion nomination Bourlon de Chevigné 1er Régiment cuirassier

$95.00 USD

| /

Nomination provisoire de François Louis Bourlon de Chevigné de Moncey pour tenir le rang de Capitaine Adjutant major dans le 1er régiment de cuirassiers. Signé par le Comte de Bailly Monthion, Général de Division, Chef d’État Major à Dresde.

Bourlon de Chevigné a été blesse à la bataille d’Essling le 22-23 mai 1809, et de Paris le 30 mars 1814. Il épousa la fille du maréchal Moncey, Duc de Conegliano.


A Dresde le 28 7bre 1813
 
A Monsieur Bourlon Lieutenant adjudant major au 1er Régt. De Cuirassiers
 
Je vous préviens, Monsieur, que l’Empereur par décret de ce jour vous a nommé au grade de Capitaine adjudant major
 
Sa Majesté m'autorise à vous donné cet avis provisoire, en attendant celui que vous recevrez officiellement du Ministre de la Guerre.
 
Pr Le Prince Vice-Connétable
Major général.
 
Le G.al de D.on, Chef d’État Major
Cte Monthion

 

Plié en quatre. Papier un peu froissé sur les bords.

4 pages

25 x 20 cm

François Gédéon Bailly, comte de Monthion (1776,-1850,) est un général et homme politique français.

….En 1812, il est à Berlin, chef d'état-major de la Grande Armée. Après les batailles de Smolensk, de Borodino, de Malojaros-Lawitz et le passage de la Bérézina auxquels il assiste, il est nommé le 4 décembre, général de division, et remplace Berthier comme major-général, après le départ de Napoléon.

Le comte de Monthion se trouve, en 1813, à Lutzen, à Bautzen et à Wurtchen, remplace de nouveau le major-général du 24 août jusqu'à la fin d'octobre, et est nommé grand officier de la Légion d'honneur en novembre. En 1814, il fait la campagne de France, reçoit la croix de Saint-Louis à la première Restauration, fait la campagne de 1815 en Belgique, comme chef de l'état-major général, est blessé à Mont-Saint-Jean, et pendant la seconde Restauration, est employé dans le corps royal d'état-major

 

Le 1er régiment de cuirassiers part de Landau en l'an XIV pour joindre le corps de réserve de cavalerie de la Grande Armée commandée par Murat puis de 1806, 1807 et 1808 aux 1er et 4e corps de réserve en s'illustrant à Austerlitz, Iéna, Eylau et Friedland.

En 1809 il est aux armées du Rhin et d’Allemagne attaché au 3e corps de cavalerie avec lequel il combat à Essling et Wagram.

Après une année de repos, à Metz, au corps de réserve de l’armée d'Allemagne, il retourne en 1811 en Allemagne pour faire partie du corps d'observation de l'Elbe et marche en 1812 en Russie et s'illustre à Polotsk, la Moskowa et la Bérézina.

En 1813 et 1814 affecté au 2e corps de cavalerie de la Grande Armée il en garnison à Hambourg et participe aux batailles de Leipzig et de Hanau.

En 1815, à Ligny, Genappe, et Waterloo.

WIKIPEDIA