1811 nomination élève dans Maison Impériale Orphelines Légion Honneur

SA MAJESTÉ IMPÉRIALE ET ROYALE par son decret du 21 juillet 1811 nomme Élève gratuite dans l’une des six Maisons Impériales des Orphelines de la Légion Mme Cadilhon, fille de feu M. Cadilhon, chef de Bataillon au 34e Régiment d’Infanterie de ligne, Officier de la Légion d’Honneur.

Grand-Chancellier, Ministre d’État    b.g.e.l. Cte de Lacépède

Le chef de la 4e Division   ___

Par S. Ex. Le Grand-Chancellier, Le Chef du Secrétariat   ____

 

Cadillon, chef de bataillon, blessé le 23 janvier 1811 au siege d’Olivença (Espagne) et mort le 17 février.

Plié en deux (horizontal).

20.5 X 31.5 cm

 

Bernard Germain Étienne de Laville-sur-Illon, comte de Lacépède (1756-1825) est un zoologiste et homme politique français.

Il devient le 14 août 1803 le premier grand chancelier de la Légion d'honneur, poste qu'il perdra le 6 avril 1814 après la Restauration. Il sera désigné par la suite Président du Sénat conservateur à deux reprises (du 1er juillet 1807 au 1er juillet 1808 puis du 1er juillet 1811 au 1er juillet 1813). Il est titulaire de la Sénatorerie de Paris, est fait pair de France une première fois en 1814, une seconde fois lors des Cent-Jours, une troisième fois en 1819.

Les maisons d'éducation de la Légion d'honneur sont des établissements scolaires secondaires français créés par Napoléon Ier. C'est à l'origine une œuvre sociale destinée à prendre en charge l'éducation de jeunes filles pauvres ou orphelines de guerre, dont les parents, grands-parents ou arrière-grands-parents ont mérité la Légion d'honneur.

Le décret de création des maisons d'éducation de la Légion d'honneur le 15 décembre 1805. Ce décret prévoyait la création de trois maisons, où les filles de récipiendaires de la Légion d'honneur seraient admises entre 7 et 10 ans, l'âge de sortie étant fixé à 21 ans.

Le 15 juillet 1810, Napoléon créa par décret les « Maisons d'orphelines de la Légion d'honneur », destinées aux orphelines de récipiendaires de la Légion d'honneur quel que soit leur grade. Ces maisons étaient tenues par des religieuses, la congrégation de la Mère de Dieu. Trois maisons d'orphelines furent créées : l'hôtel de Corberon à Paris (ouvert en hiver 1811), l'ancien couvent d'augustins des Loges à Saint-Germain-en-Laye (ouvert au printemps 1812), et l'abbaye de Barbeaux à Fontainebleau (ouverte en juillet 1813).

WIKIPEDIA