1809 Légion d’Honneur: lettre du Comte de Lacépède au Baron de Bondy

Lettre de Paris, le 21 octobre 1809:

Du Grand Chancelier A Monsieur Le Baron de Bondi (Bondy) de la Légion d’Honneur , Chambellan de Sa Majesté Impériale et Royale
…vous adjoindre au Collège Électoral de l’arrondissement du Blanc, Dép. de l’Indre. Sa Majesté vous a accordé votre demande…vous recevrez le Brevet.
b.g.e.l.Ct de Lacépède (signé)
 

Pli vertical et horizontal, le document a aussi été plié sur l’horizontale au haut et bas par un collectionneur (voir photos).

20 x 28,50 cm   20 x 31,50 cm sans plis

 

 

Bernard Germain Étienne de Laville-sur-Illon, comte de Lacépède (parfois appelé de la Cépède), (1756-1825) est un zoologiste et homme politique français.

Lacépède commence sa carrière d'homme politique en étant député de Paris à l'Assemblée législative (1791-1792). Il en sera Vice-président le 17 novembre 1791, puis Président du 28 novembre au 9 décembre 1791. Ayant fui les excès de la Terreur, il revient à Paris après la Chute de Robespierre le 9 thermidor an II. Après le 18 brumaire, il est désigné pour faire partie du Sénat conservateur dès sa création le 24 décembre 1799, et sera nommé secrétaire de cette assemblée lors de la première session le lendemain.

Il devient le 14 août 1803 le premier grand chancelier de la Légion d'honneur, poste qu'il perdra le 6 avril 1814 après la Restauration

Il sera désigné par la suite Président du Sénat conservateur à deux reprises (du 1er juillet 1807 au 1er juillet 1808 puis du 1er juillet 1811 au 1er juillet 1813).

Il est titulaire de la Sénatorerie de Paris, est fait pair de France une première fois en 1814, une seconde fois lors des Cent-Jours, une troisième fois en 1819.

 

Pierre-Marie Taillepied, comte de Bondy, est un homme politique français (1766-1847).

Issu d'une famille de financiers, Pierre-Marie Taillepied de Bondy devint, en 1792, directeur de la fabrication des assignats. Après le 10 août, il donna sa démission, qui ne lui fut accordée qu'avec réticence, et se retira de la vie publique jusqu'à l'avènement de l'Empire.

Le prince Eugène, avec qui il était lié, le fit nommer chambellan de Napoléon Ier en 1805. Il suivit l'empereur dans ses voyages et, au retour de la campagne d'Autriche, fut nommé maître des requêtes au Conseil d'État et président du collège électoral de l'Indre (1809).

Créé baron de l'Empire (19 novembre 1809) puis comte de l'Empire (14 février 1810), il fut attaché à la personne des rois de Saxe et de Bavière et fut au nombre des hauts dignitaires envoyés à Karlsruhe au-devant de la nouvelle impératrice Marie-Louise.

WIKIPEDIA

Related Items