17e lettre au Duchesse de Bouillon Comtesse d’Évreux St. Barnabé

$162.00 USD

| /

Lettre à la duchesse de Bouillon Comtesse d’Évreux (Normandie) de la confrérie de St. Barnabé. Demande permission de couper un arbre dans la forêt de Sa famille.

 

Sans date. Je crois que c’est Marie-Anne Mancini, épouse de Godefroy-Maurice de La Tour d'Auvergne et Duchesse de Bouillon et comtesse d’Évreux (1662-1714).

A Très Haute et très puissante Princesse son Altesse Madame
Madame la Duchesse De Buillon Comtesse d’Evreux

Supplient humblement les Confrères De La Confrairie de St. Barnabé Patron des officiers de Justice quil vous plaise suivant les bonnes anciennes et louables coustumes, leur permettre de prendre et faire abbattre dans vostre forest d’Evreux un arbre ou fusteau pour présenter au Roy du baston de ladicte Confrairie, et de plus en plus seront obligez de prier Dieu pour vostre prospérité & santé et de celle de Monsseigneurs vos enfans.
 
(17 signatures)
 
Sur le dos Request de M. les procureurs pour un moy  
 

En Normandie, les Confréries de Cornards étaient à l'honneur, le 11 juin, date à laquelle ils fêtaient leur Saint Patron qu'est Saint Barnabé. À Rouen, à Evreux, à Cherbourg, les Confréries de Cornards faisaient la fête. À Evreux, la Confrérie de Cornards avait droit de juridiction pendant toute la journée du 11 juin. 

4 pages, Plis, papier décoloré.

 33,50 x 23 cm

 

Marie-Anne Mancini (Rome, 1649 - Paris, 1714), duchesse de Bouillon et comtesse d'Évreux, est une aristocrate italienne. Nièce de Mazarin, Princesse de la Famille Mancini.

Fille de Geronima Mazzarini et du baron Michele Mancini, Marie-Anne Mancini arriva très jeune en France et elle fut beaucoup aimée, car c'était une enfant très mignonne. La reine Anne d'Autriche l'aimait beaucoup, et on la surnomma "l'enfant chérie de la reine". Sa sœur Marie Mancini fut le premier grand amour de Louis XIV. Elle fut aussi la protectrice de certains artistes comme Jean de La Fontaine. Elle éleva les enfants de sa sœur Hortense. Compromise dans l'Affaire des poisons, elle finit par rentrer en grâce, contrairement à sa sœur Olympe.

Le 20 avril 1662, Marie-Anne, âgée de 13 ans, épouse Godefroy-Maurice de La Tour d'Auvergne (1636-1721), duc de Bouillon et neveu de Turenne qui en avait 26. Malgré son jeune âge, le jeune homme, issu d'une des plus prestigieuses Maison, assumait la charge de Grand chambellan de France. Ce ne fut pas une union très heureuse mais 10 enfants sont quand même nés.

 

WIKIPEDIA