1794 Paris lettre sur mission importante Commission des Subsistances

$46.00 USD

| /

Lettre écrite durant la Terreur qui mande au Citoyen Borriny de se rendre sur le champ au Commission des Subsistance & Approvisionnement pour recevoir des instructions et pouvoirs pour une mission importante.

A Paris, le 5 ventose de l'an 2 (24 Janvier 1794)
 
Le Sécrétaire de La commission des Subsistance & Approvisionnement de la République
 
Au Citoyen Porriny
Tu es nommé pour remplir une mission --- importante, rende toi sur le champ à la Commission maison Toulouse rue de la Veilliere pour y recevoir les instructions et pouvoirs qui te sont nécessaires. Point de répondre négative, le salut de la République ne permet aucun retard
 
Le Sécrétaire Général
Tissot
 
Adresse toi au B.au d’éxécution Division du Sécrétariat    très pressé

 

Envoyé au:

Au Citoyen Borriny
Rue Montmartre Maison Champagne No. 40
Paris
 

Tampon noir ‘Comm.on des subsit. et approvissonnemt.s ‘. Tampon rouge sur le dos '4eLVEE

Plié pour former une enveloppe. Déchirures sur sceau, autres déchirures.

24,50 x 18 cm

 

Pierre-François Tissot, (1768-1854), est un homme de lettres français.

…Bien que la Révolution française eût causé la ruine de sa famille, il en embrassa passionnément la cause. Chez son procureur, il avait fait la connaissance d'Alexandre Goujon, et les deux amis étaient rapidement devenus inséparables. Tissot épousa la sœur de Goujon, Sophie, le 5 mars 1793, et lorsque son beau-frère fut élu à la Convention nationale et envoyé en mission à l'armée de Rhin-et-Moselle, Tissot l'accompagna en qualité de secrétaire. Revenu à Paris, il fut nommé secrétaire général de la commission des subsistances.

Après l'insurrection du 1er prairial an III, il tenta en vain de sauver son beau-frère et ne put que lui fournir le couteau grâce auquel il échappa à la guillotine. Il prit soin de sa veuve et de ses enfants et vengea plus tard son souvenir dans un texte intitulé Souvenir de la journée du 1er prairial an III (1799). Poursuivi en 1795, il fut brièvement emprisonné…