1794 lettre au général Peyron, administrateurs d’Albi sur un soldat

$46.00 USD

| /

Lettre des administrateurs du district d’Albi au général de brigade Peyron à Castres. Ils désirent garder le citoyen Jo dans leur bureau de subsistance au lieu d’être soldat dans la guerre contre l’Espagne. Jo est en mauvais santé et ils espèrent que le général confirmera qu’il n’est pas capable de supporter les fatigues de la guerre.

Écrit le 19 aout 1794, juste 3 semaines après le bouleversement du 10 thermidor. Le 10 octobre, le général lui-même est destitué après avoir été charge d’une mission par le représentant du peuple Chaudron-Roussau et parti à Paris, sans autorisation du général en chef.

Adressé Au Citoyen peyrot général de brigade À Castres

4 pages, une avec texte:

A Albi le 2 fructidor de l’an 2 républicain (19 aout 1794)
Liberté Égalité
L’administration du district d’Albi
 
Au citoyen Peyrot général de brigade à castres
Le citoyen jo compris dans la levée en masse n’a pu aller se mesurer avec les laches espagnols malgré la bonne envie qu’il en avait; il est presque toujours malade et nous ne croyons pas qu’il soit capable de supporter les fatigues de la guerre; il fut réformé et dispensé de partir lorsque ses camarades ont été aux frontières. il était cependant utile à la république et nous l’avion employé dans notre bureau des subsistances où ses talents et son exactitude se sont fait remarquer pendant tout le temps que sa santé lui a permis de vaquer à ses occupations; Si malgré les attestations des différents officiers de santé et l’examen de- --- phisiques tu le crois capable de faire un soldat utile à la république nous te prions de lui permettre de revenir ici où sa présence est nécessaire pour rendre à l’administration compte --- recepte des grains de nos magasins qui lui étaient confiées;
Moffré Juisbert Artault (?)

 

Plié pour former une enveloppe

Petites déchiurures, tache, jauni.

 

 

Louis Hippolyte Peyron, né le 19 janvier 1756 à Auribeau (Basses-Alpes), mort le 5 juillet 1814 à Castellet (Var), est un général français de la Révolution et de l’Empire.

Il entre en service en 1774, dans le corps d’artillerie de la marine, et il est congédié en 1785.

En juin 1793, il est secrétaire de la mission de la marine à Toulon, et le 1er septembre 1793, il est nommé adjudant-général chef de brigade provisoire par les représentants du peuple Edmond Louis Alexis Dubois-Crancé et Gauthier, à l’armée du siège de Toulon. Le 11 décembre 1793, il est adjoint au chef d’état-major de l’armée des Pyrénées occidentales.

Il est promu général de brigade provisoire le 20 janvier 1794, promotion approuvée par le Comité de salut public le 12 avril suivant. Commandant de Perpignan, il est chargé d’une mission et il quitte son poste, part pour Paris, où il est destitué pour ce fait le 10 octobre 1794. Le 25 novembre il est réintégré, comme agent chargé de poursuivre les déserteurs dans la capitale.

WIKIPEDIA