1793 lettre commissaire National au Général Custine (GUILLOTINÉ)

Complément des armées du nord
Cambray le 15 juin 1793 l’an 2 de la république francaise
Le citoïen Rolland commissaire National et des Guerres en Chef pour le complément des Armées Combinées du Nord
Au citoyen Custine Général en Chef des armées du Nord et des Ardennes
Citoïen
Je vous envoye cy joint l’état d’incorporation journalière dans les bataillons de volontaires et de ligne des 13 et 14 du mois. J’y joins aussy celuy de l’encadrement Général dans cette armée qui a été fait dans mes bureaux depuis le 17 Avril jusques et compris le 14 du courant.
Le commissaire National
Rolland (signé)

Au Cen Custine Général en Chef des armées

 

Dans moins de 3 mois il meurt sur l’échafaud à Paris.

Le 18 octobre 1793, il y eut un ordre d’arrestation pour Rolland, ainsi que Catherine-Marie Rolland!

Plis horizontal et vertical. Papier un peu froissé en endroit.

20 X 30.25 cm

 

Adam-Philippe, comte de Custine, né le 4 février 1742 à Metz et guillotiné le 28 août 1793 à Paris, est un général de division de la Révolution française . 

Custine est muté à l’armée du Nord le 13 avril 1793. Mais sa vigueur dans la discipline, son indépendance à l’égard de la Convention, ses défaites en Rhénanie, enfin la prise de Condé-sur-Escaut par les Autrichiens le rendent suspect. La chute des Girondins, la dénonciation de Jacques-René Hébert sur des pièces produites par le secrétaire général du ministère de la Guerre, François-Nicolas Vincent, des rapports de Custine avec le haut commandement austro-prussien, entraînent sa convocation à Paris et son arrestation à son arrivée, le 22 juillet 1793. Traduit devant le Tribunal révolutionnaire où son procès est raccourci sur les menaces de Jacques René Hébert et de Robespierre, il est condamné et guillotiné à 51 ans, le 28 août 1793.

Related Items