1784 Paris lettre contrôleur général De Calonne à De Flesselles (Lyon)

$226.00 USD

| /

Lettre de Charles-Alexandre de Calonne, controleur général de France à M. de flesselles, intendant de Lyon, concernant l'hôpital de la Charité de Lyon. L'hôpital de la Charité de Lyon est un ancien hôpital destiné à recevoir les enfants orphelins et les indigents.

A la prise de la Bastile en 1789, De Flesseles est tué, décapité et sa tête, placée au bout d’une pique, est promenée dans les rues.

Adressé à M. de Flesselles:

Paris le 9 janvier 1784
 
J’ai reçu Monsieur les deux letters que vous m’avez fait l’honneur de m’écrire les 27 et 30 Xvre dernier et le pièces qui y étoient jointes relativement à la délibération des administrateurs de la Charité de Lyon du 21 du même mois, et à l’exécution de l’arrêt du conseil du 18 7bre précédens concernant la vente des immeubles des deux hôpitaux de cette ville; sur le premier objet je viens d’écrire à M. de Vergennes et de lui proposer de faire rendre au premier conseil des dépêches un arrêt par lequel, en cassant et annulant la délibération dont il s’agit, sa Majesté ordonnera que faute par les administrateurs de la Charité dans le délai de huitaine à compter de la signification de l’arrêt à intervenir,  de nommer un d’entre d’eux, conformément à l’arrêt du 18 7bre il sera procédé par les quatre autres commissaires seulement aux opérations ordonnées; je lui propose aussi de vouloir bien écrire aux administrateurs pour désapprouver leur conduite, et leur marquer que l’intention de Sa Majesté est qu’ils se conforment à l’arrêt du 18 7bre.
 
À l’égard du projet d’arrêt pour régler la forme selon laquelle il doit être procédé à la vente des immeubles et à la liquidation des dettes de ces hôpitaux, je crois devoir vous observer qu’une partie des dispositions me semblent susceptibles de difficultés, et que d’ailleurs je ne vois pas que ce soit encore le moment de s’occuper de ces objets il me paroit nécessaire avant tout, de statuer sur les réclamations des administrateurs de la Charité, et d’assurer l’exécution de l’arrêt du 18 7br asssitôt qu’il aura été pris un parti à cet égard, j’aurai soin de vous en instruire....

De Calonne
 

4 pages, 3 avec texte.

Petits plis verticaux et horizontaux.

31,50 x 20 cm

 

Charles-Alexandre de Calonne, comte d'Hannonville, est un magistrat, administrateur, économiste et homme politique français (1734-1802). Ministre et contrôleur général des finances de Louis XVI entre 1783 et 1787, il s'est retrouvé au cœur des grandes spéculations boursières sous Louis XVI.

...Louis XVI, pourtant, prévenu contre Calonne, hésite à le nommer et ne s'y résout que le 3 novembre 1783, après l'échec calamiteux du ministère d'Ormesson. Le nouveau contrôleur général doit son élévation à de solides appuis au sein des milieux financiers, avec lesquels il est lié par sa défunte femme et par sa maîtresse. À la Cour, le clan Polignac, très lié à la Reine, ainsi que le comte d'Artois, le soutiennent ; au sein du gouvernement, il est recommandé par Vergennes qui, depuis la mort de Maurepas, est celui qui a le plus d'influence sur le Roi pour les nominations ministérielles. Une fois contrôleur général, Calonne est ensuite nommé ministre d'État le 18 janvier 1784.

 

Jacques de Flesselles, né à Paris le 11 novembre 1730 d'une famille de robe picarde et tué devant l'hôtel de ville à Paris le 14 juillet 1789, est un administrateur français qui fut le dernier prévôt des marchands de Paris.

Intendant en Normandie, en Auvergne et à Lyon, avant de devenir prévôt des marchands de Paris, il fut tué d'un coup de pistolet, puis décapité et sa tête promenée au bout d'une pique, juste après la prise de la Bastille.

WIKIPEDIA