! COVID-19: Expect longer shipping times // Attendez-vous à des délais de livraison

1777 capitaine de vaisseau De La Grandiere, augmentation de salaire

$750.00 CAD

Lettre de Charles-Marie de La Grandière, capitaine du vaisseau 'Le Roland'. Il désire une augmentation de salaire, puisque les autres capitaines, qui ont moins d'expérience que lui, sont mieux payés. Il fait sa demande à Monseigneur, avec l'appui du Comte d'Orvilliers, et cherche la grace de Sa Majesté Louis XVI.

 

Monseigneur,
Permettez moi d’avoir l’honneur de vous témoigner ma sensibilité de voir des capitaines promus cinq ans apres moy a mille écus et que je soit qu’a deux mille livres. Daigné jeter les yeux sur mes services; vous y verés vingt-deux campagnes, six combats, deux commandements en tems de guerre et étant actuellement employer sur le Roland.
 
Considéré s’il vous plait si les derniers capitaines fait ont autant de services que moy, si même de mes anciens qui sont a mille écus en ont plus.
 
Monsieur, le comte d'Orvilliers m’a assuré que vous ne trouveriés point mauvais que je vous fit ces representations; il a eu même la bonté de me prometre de les apuiers par ce courier.
Ce qui me donne tous lieu d’espérer que vous y aurés égard, et de m’obtenir de Sa Majesté cette grace dont je me crois susceptible depuis du tems.
J’ai l’honneur…De la Grandière  Cap-ne de V-au.
A Bord du Roland en rade à brest le 6 de 1777

 

Au haut du document à droite “M. de la Grandière demande la paye de 3000#

Au haut du document à gauche “VB(?)” (Vu bon?). Il y a une grande possibilité que cette écriture et approbation...est celle de Louis XVI.

Le Roland…un vaisseau de 64 canons est un modèle de navires de guerre du xviiie siècle, qui doivent leur nom à leur armement, composé de 64 canons répartis sur deux ponts-batteries et leurs gaillards.

 

 

Pli horizontal. Plis verticaux.

4 pages, une écrite.

32 x 21 cm.

 

Charles-Marie de La Grandière, seigneur du Bois-Gauthier (Civières, dans l'Eure), né le 17 février 1729 à Brest et mort le 22 mars 1812 à Rennes est un officier de marine français des xviiie et xixe siècles. Il sert dans la marine royale pendant la seconde moitié du xviiie siècle et se distingue à plusieurs reprises pendant la guerre d'indépendance des États-Unis. Promu chef d'escadre et décoré de la Grand-croix de l'Ordre de Saint-Louis et de l'Ordre de Cincinnatus, il reste fidèle au Roi au début de la Révolution française, refuse toutes nouvelles promotions et se retire du service.

Promu lieutenant de vaisseau le 17 avril 1757, il combat pendant la guerre de Sept Ans contre les Britanniques, mais c'est pendant la guerre d'indépendance des États-Unis qu'il aura l'occasion de se distinguer. Il reçoit un brevet de capitaine de vaisseau le 24 mars 1772, après trente et une années de service. Le 24 juillet 1778, il commande le vaisseau L'Indien, 64 canons, lors du combat d'Ouessant sous les ordres du comte d'Orvilliers.

Fait Commandeur de Saint-Louis, par brevet du 1er janvier 1782, il reçoit une pension de 800 livres sur le budget de l'ordre2. Il rallie l'escadre du comte de Grasse et participe au combat des Saintes les 9 et 12 avril 1782. Promu au grade de chef d'escadre des armées navales le 25 août 1784, il décoré de la Grand-croix de Saint-Louis. Il est nommé Gouverneur de la Marine à Brest le 21 décembre 1791 et contre-amiral le 1er janvier 1792 (nouvelle appellation du grade de chef d'escadre). Mais, fidèle à son serment de fidélité au Roi, il décline ces nominations et se retire du service.

WIKIPEDIA