! COVID-19: Expect longer shipping times // Attendez-vous à des délais de livraison

1775 lettre de Vergennes à Sartine sur perte pêcheurs à Terre-Neuve (Anglais!)

$600.00 CAD

Lettre diplomatique sous le règne de Louis XVI du secrétaire d’État des affaires étrangères au ministre de la Marine.

Avec la guerre d’Indépendance des États-Unis qui déclenche dans seulement deux mois, la France et l’Angleterre seront vraiment en conflit!

Voir “Histoire de la participation de la France à l'établissement des ..., Volume 1” de Henri Doniol pour information sur la diplomatie en regard de la pêcherie à Terre-Neuve.

 

1775 diplomatic letter from France’s minister of foreign relations de Vergennes to the minister of the Navy. He acknowledges having received the information that fishermen off the coast of Newfoundland have suffered damages caused by the English. He thinks that the Court at London can be asked for compensation. On the issue of fishing near Bonavista, he speaks of confidential talks with the Prime Minister (North) and British Secretary of State (Rockford), who seem favorable. However, no ministerial talks can occur with his Majesty’s (Louis XVI) order. Within two months of this letter, the American War of Independence starts, France and England relations are going to get worse.

 

Versailles 28 janvier 1775

J’ai lu avec la plus grande attention Monsieur la lettre que vous m’avez fait l’honneur de m’écrire le 23 de ce mois, ainsi que celle que vous a écrite le S. Bretel, et les pièces qui y étoient jointes relativement aux pertes que les Anglais ont causées à nos pêcheurs sur les côtes de Terre Neuve. Il est visible que ces pêcheurs ont éprouvé des vexations, et qu’il leur en est résulté un dommage notable; je trouve même à ces égard que plusieurs articles sont si clairement spécifiés que le remboursement ne saurois en être refusé sans l’injustice la plus manifeste; mais, à mon avis, les autres on n’offrent aucune base ou ne sauroient  être évalués; en sorte qu’il me semble que nous ne sommes pas dans le cas de faire une demande déterminé à la Cour de Londres, et  que nous devons nous borne à solliciter une indemnité générale, et tâcher d’obtenir le plus qu’il sera possible, C’est la Monsieur, le sens des ordres que je vais faire passer sur ces objets au S. Garnier, ainsi que vous en jugera vous même par la lettre que je propose de lui écrire dont vous trouverez la copie ci-jointe.

Il n’y a pas eu, Monsieur, de négotation d’entammée avec la Cour de Londres relativement à la pêche dans les environs de Bona(vista). On a simplement. sur le demande de M. de __ donner ordre au chargé des affaires du __ à Londres de sonder confidentiellement le Mi(nistre) anglois sur ces objets; Il l’a fait, et a__ tant MLd North que MLd Rochford__ assez favorablement disposés; cependant ont ___ enjoint de ne pas faire de demarche ministeriale (sans) un ordre exprès de la pars de sa Majesté.

Tel est, Monsieur, l’état actuel des cette a(ffaire). On en a instruit, dans le tems, M. De Boyn(es) ainsi que vous pourrez en juger, en vous faisant représ__ la lettre qui a été écrite à ce Ministre __ Juillet…

 

De Vergennes

(M. de Sartine)

 

Feuille coupé a gauche, qui enlève un peu de texte sur le dos du document.

Pli vertical et horizontal.

31,50 x 19 cm.

 

Garnier,chargé d'affaires à Londres depuis aout 1773

Pierre Etienne de Boynes, Secrétaire d’État de la Marine 1771-74.

Charles Gravier, comte de Vergennes est un diplomate et homme d'État français, né le 29 décembre 1719 à Dijon et mort le 13 février 1787 à Versailles. Secrétaire d'État des Affaires étrangères de Louis XVI du 21 juillet 1774 à sa mort, il fut, selon le jugement de l'historien Albert Sorel, « le plus sage ministre que la France eût rencontré depuis longtemps, et le plus habile qui se trouvât aux affaires en Europe ». Son nom reste ainsi particulièrement attaché à cette fonction puisque l'on dit traditionnellement des ministres des Affaires étrangères qu'ils s'assoient dans le « fauteuil de Vergennes ». Malgré des différences de styles et d'école, Vergennes, issu du courant traditionnel diplomatique du duc de Fleury, peut être considéré comme le continuateur de la politique de redressement du duc de Choiseul. Celui-ci, questionné en 1774 sur le choix de ministre, répondit alors : « Je ne vois que le comte de Vergennes pour les affaires étrangères. »

Antoine Raymond Juan Gualbert Gabriel de Sartine (ou Sartines), comte d’Alby (Barcelone, 12 juillet 1729 – Tarragone, 7 septembre 1801) est un homme politique français, conseiller (1752), puis lieutenant criminel du Châtelet (1755), il est lieutenant général de police (1759–1774), et enfin ministre de la Marine sous Louis XVI.

Frederick North, 2nd Earl of Guilford, KG, PC (13 April 1732 – 5 August 1792), more often known by his courtesy title, Lord North, which he used from 1752 until 1790, was Prime Minister of Great Britain from 1770 to 1782. He led Great Britain through most of the American War of Independence. He also held a number of other cabinet posts, including Home Secretary and Chancellor of the Exchequer.

William Henry Nassau de Zuylestein, 4th Earl of Rochford, KG, PC (17 September 1717 O.S. – 29 September 1781) was a British courtier, diplomat and statesman of Anglo-Dutch descent. He occupied senior ambassadorial posts at Madrid and Paris, and served as Secretary of State in both the Northern and Southern Departments. He is credited with the earliest-known introduction of the Lombardy poplar to England in 1754.

Rochford was the only British secretary of state between 1760 and 1778 who had been a career diplomat...He was a key member of the North administration in the early phase of the American War of Independence. Illness and a political scandal forced him from office in November 1775.

WIKIPEDIA