1755 lettre Chardenon (Académie Dijon) à Boissier (U. Montpellier)

$61.00 USD

| /

 Lettre du secrétaire de l’Académie des sciences à Dijon pour un professeur de sciences à l'Université de Montpellier au sujet d'un prix qui lui est décerné.

L’académie de Dijon regrette bien sincèrement avant même qu'elle ne connait l’auteur d’une dissertation sur les Bains,…l’Académie reconnaît avec plaisir qu’il vous est dû en entier, puisque la mémoire qui après bien des discussions a enfin donner la pluralité des suffrages; n’a dû cet avantage qu’à l’employ judicieux qu’a su faire son auteur M. Raymond médecin à Marseilles, de la théorie lumineuses que vous avez répandue dans vos écrits., ainsy monsieur de sont vos principes qu’on a vouer , votre théories a laquelle on a applaudi, vous même enfin monsieur qu’on a couronné sous un nom emprunté. C’est donc pour vous un double triomphe, plus flatteur encore que le prix que y est attaché.
L'académie dans l'Intention louable d'entretenir l’emulation a coutume de nommer les auteurs qui ont mieux rempli ses vues, après celuy qu'elle couronne, mail il est des occasions monsieur ou ells sent qu'elle doit s'écarter de cette règle, ou du moins qu'elle ne doit la suivre qu’après en avoir obtenu l’agreement des auteurs, en tant tout ce qui vous est dû depends, l’académie n’a rien voulu faire sans vous consulter. Vos désirs seront la règle de sa conduite, faites moy la grâce de m’en instruire….
 
A Dijon le 9 aoust 1755
 
Chardenon
Doct. en med. Secrt. --- de l’académie pour les sciences, Rue Notre Dame

 

Adressé à :

Monsieur Boissier de Sausage
Professeur en l’université de montpellier des Sociétés Royales de Londres de Montpellier &c
A Montpellier

 

Sceau noir

4 pages, 3 avec texte 1 avec adresse. Plié pour former une enveloppe.

22 x 17 cm 

 

Jean Pierre Chardenon (1714 à Dijon - 1769 ibid) était un médecin et chimiste français.

Il est d'abord devenu chirurgien à Paris, mais en raison d'une mauvaise santé, il est devenu médecin et a exercé à Dijon.

Chardenon était agrégé au Collège de médecine de Dijon et est devenu membre associé en 1744 et retraité en 1747 de l'Académie des sciences et des arts de Dijon, fondée en 1740, et l'une des secrétaires de l'académie de 1752 à 1762. Devant l'académie, il a donné des cours de médecine et de chirurgie ainsi que des questions médicales liées à la chimie.

 

François Boissier de Sauvages de Lacroix est un médecin et botaniste français, né le 12 mai 17062 à Alès (Gard) et mort le 19 février 1767 (à 60 ans) à Montpellier. Il est le frère du botaniste Pierre-Augustin Boissier de Sauvages....

D'abord professeur de physiologie et de pathologie, il occupe la chaire de botanique de la faculté de médecine après la mort d'Aymé-François Chicoyneau (1702–1740). C’est d’ailleurs dans cette discipline qu’il va s’illustrer. Il améliore grandement la situation du jardin botanique de la faculté (il y construit la première serre chaude), mais aussi de ses bâtiments.

...Il obtient son titre de docteur en médecine en 1741 avec une thèse intitulée De motuum vitalium causa… Il devient membre de la Royal Society le 25 mai 1749.

WIKIPEDIA