1788 lettre Lambert baron Chamarolles au Comte de Provence, rébellion!

Lettre du controlleur général de France Charles Guillaume Lambert, baron de Chamarolles, à ‘Monsieur’ (Comte de Provence, future Louis XVIII). La Comtesse de Faucigny a posé une question relative à une affaire concernant les habitants de Coligny (Bresse). On parle de rébellion!

Lambert meurt guillotiné le 27 juin 1794.

Mad. La C-tesse de Faucigny, Monsieur, n’a point reçu la lettre que vous m’avez dit m’avoir fait signer pour elle et je luy ay promis d’être en état de lui rendre compte à la fin de cette semaine de l’affaire qui l’intéresse. Je vous prie de me faire le Plaisir de m’en envoyer (la reçu par la poste) une notice d’après laquelle je puisse lui en parler Dimanche ou Lundy à Versailles, et lui dire en quel état est cette affaire dont elle me demande de nouvelles exactement à tous mes voyages de Versailles depuis 5 semaines.
Je suis avec un sincère attachement, Monsieur, Votre très humble et obéissant serviteur
 
Lambert (signé)
 
Paris 16 fevrier 1788

  

Notes ajoutés au haut:

Com_ de Valence
Affaire des habitants de Coligny rébellion
Remettre à M. Cochereau

 

Pli vertical. Bout de papier côté gauche de feuille.

18,50 x 14,50 cm.

Claude Guillaume Lambert, baron de Chamerolles, comte d'Auverse, né à Paris le 9 août 1726 et guillotiné à Paris le 27 juin 1794, est un magistrat et ministre français.

Conseiller au parlement de Paris le 21 août 1748. En 1767, il est maître des requêtes, puis conseiller d'État semestre en 1778. Le 28 août 1788, il est nommé conseiller au Conseil des dépêches, puis le 26 octobre 1788, conseiller d'État ordinaire.

Il occupe les fonctions de contrôleur général des finances à deux reprises et pour de courtes durées. Il le devient d'abord du 31 août 1787 au 25 août 1788, puis du 22 juillet 1789 au 4 décembre 1790, comme adjoint de Necker dans le Gouvernement Louis XVI.

Il est arrêté le 12 juillet 1793 à Lyon où il s’était retiré. Il y est alors jugé pour corruption par le tribunal révolutionnaire du département du Rhône. Il est acquitté. Il est de nouveau arrêté le 22 novembre 1793 à Cahors et transféré à Paris pour y être jugé par le tribunal révolutionnaire. Il est condamné avec vingt-et-une autres personnes pour conspiration contre la liberté et la souveraineté du peuple français et meurt guillotiné le 27 juin 1794

Louis XVIII (1755-1824) sous le nom de Louis Stanislas Xavier de France, et par ailleurs comte de Provence (1755-1795) — est roi de France et de Navarre du 6 avril 1814 au 20 mars 1815 puis du 8 juillet 1815 à sa mort.

Quatrième fils du dauphin Louis et frère cadet de Louis XVI, il est appelé Monsieur quand ce dernier devient roi. Exilé sous la Révolution française et le Premier Empire

Louis-Charles-Amédée de Faucigny-Lucinge (25 août 1755, château de la Motte-en-Bresse - 29 décembre 1801, Londres), marquis de Coligny et comte de Lucinge, est un homme politique français. Epouse Judith Pauline Esprit Zoé BERNARD de SASSENAY

Le 24 Novembre 1786, Honneurs de la Cours pour La Comtesse de Faucigny. Dans le journal Mercure de France “…Ce jour (25 decembre 1786), la Comtesse de Faucigny a eu l’honneur d’être présentée à Leurs Majestées & à la Famille Royale par la Princesse de Lamballe.”

Coligny est une commune française située dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes. Elle est un chef-lieu de canton de l'Ain.


Next Previous