1756 congé soldat régiment d'Orleans. signature noble guillotiné 1794

                                                        Congé Militaire

                                          Régiment d’Orleans INFANTERIE

Congé absolu pour se retirer ou Bon luy semblera pour Pierre Gautier, dit Gautier soldat compagnie de Lafont au Régiment d’Orleans, natif d’Issoire en la province d’auvergne jurisdiction d’Issoire, agé de vingt deux ans, taille 5’2”, le visage alongé,  coloré cheveux sourcils noirs, les yeux de même, enfoncés le nez long mince menton en avant front découvert.

Fait à Breda le septième jour d’aout 1756. 

Breda, Brabant Pays-Bas.

Signatures:

  • Lafont Capitaine de Compagnie
  • Balleroy Brigadier des armées du Roy Colonel du Régiment (guillotiné 1794)
  • Monery Major du Régiment

 

VU – Brigadier des armées du Roy commandant des ville et chateau de Breda

Texte sur le revers: ‘Congé absolu de Pierre Gaultier du 7 aout 1756 248#

Sceau incomplet, mais ce qui reste est de bonne qualité (voir photo).

Plis, rousseurs, papier très bruni alentour du sceau.

22 x 29 cm.

 

Le régiment d’Orléans est un régiment d’infanterie du royaume de France créé en 1642.

1642 : création du régiment de Mazarin-Italien

1651 : renommé régiment d’Anjou-Étranger

1660 : renommé régiment d’Orléans

1791 : renommé 44e régiment d’infanterie de ligne

 7 avril 1746 : Charles Auguste de La Cour, comte de Balleroy, brigadier le 20 mars 1747, maréchal de camp le 1er mai 1758, lieutenant-général le 25 juillet 1762, † 23 mars 1794

 

Charles Auguste de La Cour, comte de Balleroy, né le 25 février 1721 à Balleroy (Calvados), mort guillotiné le 23 mars 1794 à Paris, est un aristocrate et lieutenant-général français.

Le 7 avril 1746, il est nommé colonel lieutenant par commission du régiment d’Orléans, et le 11 octobre 1746, il se trouve à la bataille de Rocourt, où il est blessé. Il reçoit son brevet de brigadier d’infanterie le 20 mars 1747, et il se distingue à la bataille de Lauffeld le 2 juillet suivant, avant de conduire sa brigade au siège de Berg-op-Zoom, où il arrive le 4 septembre. En 1748, il sert au siège de Maastricht, et l’année suivante au camp de Richemont.

Le 21 mai 1756, il est employé en Bretagne, et le 1er mai 1757, il prend le commandement des 4 évêchés de Basse-Bretagne, Tréguier, Quimper, Léon et Saint-Brieuc.

Arrêté le 10 octobre 1793, il est condamné à mort par le tribunal révolutionnaire de Paris le 23 mars 1794, et guillotiné avec son frère François Auguste le jour même.

WIKIPEDIA


Next Previous