1801 lettre au Ministre de Guerre, signé Cappelle+Berthier+Augereau

Lettre d'un Lieutenant Cappele dans le 8e régiment d'artillerie à pied qui demande un prolongement de son congé, pour visiter avec sa famille dont il n'a pas vu depuis huit ans. Au haut de la lettre, quelques mots du fameux général Augereau qui appuient le prolongement. Le ministre Berthier approuve et signe.

Ce lieutenant devient un future Baron, et il est le père de la fameuse meurtrière Madame Lafarge.

Le Général en chef Augereau recommande particulierement au Ministre de la Guerre La demande du Ctn Capelle.
Paris le 28 messidor An 9  Augereau
Paris 22 messidor An 9
 
Cappelle Lieutenant au 8em Régiment d’Artillerie à Pied,
 
Au Ministre de la Guerre
 
Citoyen Minister
 
Le congé de deux decades que vous m’avez accordé pour me rétablir des fatigues de la dernière Campagne s’étant expiré, et désirant passer quelque temps avec ma famille que je n’ai vu depuis huit ans et qui est établie dans le département de la haute-garonne; je vous prie de vouloir bien le prolonger de deux mois.
 
Salut et Respect
 
Cappelle
 
accordés sous appointement  Alex. B. (apostile)
 
2 mois s. ap. a compter du huit du dite 
 
 

Tampon ‘SECRET_ PART__’

22 messidor An 9 = 11 juillet 1801.

Plis horizontaux. Rousseurs.

33 x 21,50 cm.

 

Cappelle (Antoine Laurent)

  • né à Toulouse le 8 aout 1777
  • mort à Strasbourg le 10 novembre 1828 après un accident de chasse.
  • fils de Jean Pierre Cappelle, avocat au parlement de Toulouse, et de Jeanne Lastrape, polytechnicien
  • en 1813 il était Lieut.-colonel du régiment de Lafere, artillerie ä pied.
  • en 1814 il était Officier de la Legion d’Honneur, Chevalier de l’Ordre de la Reunion.
  • fait Baron par Napoleon le 16 avril 1813, confirmé par lettres patentes du 3 mars 1815.
  • épousa Caroline Collard et fut le père de Marie Fortunée, la future Mme Lafarge (triste histoire) et d’Antonine.
  • successivement directeur au dépôt d’artillerie de Mézières, lieutenant-colonel à Douai, puis colonel à Valence et Strasbourg

 

Le 8e Régiment d'Artillerie à Pied est créé en 1794, avec la formation du 2e bataillon. Son dépôt après Rennes est successivement à: Douai (1794 à 1800); Boulogne (1800-1808)…

 

 

Charles Pierre François Augereau, né le 21 octobre 1757 à Paris et mort le 12 juin 1816 à La Houssaye-en-Brie (Seine-et-Marne), est un général français puis maréchal d'Empire et duc de Castiglione. Brillant divisionnaire pendant la première campagne d'Italie, Augereau déçoit Napoléon durant les guerres napoléoniennes de par son attitude aussi bien au combat qu'envers la personne de l'Empereur.

En 1796, sous les ordres de Bonaparte, il s'illustre à la bataille de Montenotte et à la bataille de Millesimo puis lors de la prise du château de Cosseria, le 14 avril. Pendant la bataille du pont de Lodi, le 10 mai 1796, le mouvement tournant de ses troupes contribue à la victoire. Mais c'est surtout à Castiglione, le 5 août 1796, qu'il se couvre de gloire. La veille de la bataille, alors que l'armée française se trouve dans une position critique, il est le seul, en conseil de guerre, à préconiser l'attaque. Le lendemain, ses manœuvres et sa valeur sont pour beaucoup dans l'éclatant succès remporté par l'armée d'Italie et son général en chef. Il est aussi présent, le 15 novembre, à Arcole, où il s’élance sur le pont à la tête de ses troupes. Bonaparte apprécie Augereau au point de le désigner pour apporter les drapeaux pris à l'ennemi au Directoire. Augereau en retire une gloire personnelle qui vise à éclipser celle de Bonaparte.

...Il participe ainsi au coup d'État du 18 fructidor qui écarte les conseillers suspectés de sympathies monarchistes...Jacobin, il manifeste son hostilité au coup d'État du 18 brumaire mais finit cependant par se rallier à Bonaparte qui lui confie le commandement de l'armée française en Batavie, le 28 décembre 1799 et commandant des troupes gallo-bataves, le 24 novembre 1800. L’année suivante, il est remplacé par Victor, et reste sans commandement pendant un certain temps. Il recommence alors ses attaques contre le gouvernement consulaire...

Louis-Alexandre Berthier, prince de Neuchâtel et Valangin, prince de Wagram, né à Versailles le 20 novembre 1753 et mort à Bamberg le 1er juin 1815, est un militaire français du xixe siècle.

Colonel en 1778, il passe dans la Garde nationale puis remplit les fonctions de chef d'état-major sous divers généraux, le plus notable étant Napoléon Bonaparte, commandant en chef de l'armée d'Italie. Berthier participe sous ses ordres aux campagnes d'Italie et d'Égypte et soutient le coup d'État du 18 Brumaire. Sous le Consulat, il reçoit le portefeuille du ministère de la Guerre qu'il conservera jusqu'en 1807...

WIKIPEDIA


Next Previous