1726 pension pour ambassadeur Sr. Campredon, signé Louis XV et Fleuriau

Pension accorde par Louis XV à l'ambassadeur de la France en Russie, Jacques Campredon.

Brevet de 3000# de pension pour le Sr. Campredon
 
Aujourd’hui premier septembre 1726 Le Roy étant à Fontainebleau voulant gratifier et traiter favorablement le Sr. de Campredon cydevant Plénipotentaire de Sa Maj-té en Russie en considération des bons et agréables services qu’il lui a rendus au feu Roy son Bisayeul pendant l’espace de plus de trente années tant en la dite qualité qu’en celle de son Resident en Suède où il a été chargé de plusieurs négociations importantes qu’il a terminées à l’entière satisfaction de sa Majesté, elle luy accorde et fait don de la somme de trois mille livres de pension annuelle et viagère pour __ paye sa vie durant sur des simples quittances par les Gardes de son Trésor Royal présent et a venir chacun en l’année de son exercice sans aucune difficulté.
 
M’ayant sa Majesté commandé pour cet effet de luy en expedier le present Brevet qu’elle a pour assurance de sa volonté signé de sa main et fait contresigné par moy Conr. Secrétaire d’Estat et de ses commandemants et finances.
 
Louis (secrétaire, signé)
Fleuriau (signé)

 

Ecrit sur parchemin.

Plis verticaux et horizontaux. Jaunie sur le dos, un peu sur l'avant.

25,50 x 33,50 cm.

 

 

Jacques de Campredon (1672-1749) est le premier ambassadeur français en Russie (au temps de l'empereur Pierre le Grand), ministre plénipotentiaire.

Il commence sa carrière diplomatique à Copenhague en 1693 au titre de secrétaire du ministre français Bonrepos. De 1700-1717 il s'occupe des affaires suédoises et vit à Stockholm. Au début de 1721, il est envoyé à Saint-Pétersbourg comme ministre plénipotentiaire. En 1739 il abandonne sa carrière de diplomate.

Liste des ambassadeurs de France en Russie:

1721-1726 Jacques de Campredon, ministre plénipotentiaire

Louis XV dit le « Bien-Aimé », né à Versailles le 15 février 1710 et mort le 10 mai 1774 dans la même ville, est un roi de France et de Navarre. Membre de la Maison de Bourbon, il règne sur le royaume de France du 1er septembre 1715 au 10 mai 1774.

Orphelin à l'âge de deux ans, duc d'Anjou puis dauphin de France du 8 mars 1712 au 1er septembre 1715, il succède à son arrière-grand-père Louis XIV à l'âge de cinq ans. Son pouvoir est alors délégué à son cousin, le duc d'Orléans, proclamé « régent du Royaume », le 2 septembre 1715, jusqu'au 15 février 1723, date de l'entrée du jeune roi dans sa quatorzième année et de sa majorité, où il prend officiellement la direction du gouvernement.

Les premières années de son règne se déroulent dans un calme relatif, sous la direction prudente de plusieurs précepteurs, qui lui prodiguent une vaste culture. À sa majorité, il confie successivement le gouvernement à des proches parents, le duc d'Orléans, ex-régent, puis le duc de Bourbon, puis à l'un de ses anciens précepteurs, le cardinal de Fleury.

Joseph Jean-Baptiste Fleuriau d'Armenonville, né à Paris le 22 janvier 1661 et mort au château de Madrid le 27 novembre 1728, est un financier, magistrat et homme politique français. Issu du conseil des finances de Louis XIV, il devient secrétaire d'État aux Affaires Étrangères puis à la Marine sous la Régence et garde des sceaux de Louis XV.

WIKIPEDIA

 


Next Previous

Related Items