1698 dépenses pour vin M. Bégon (future intendant Nouvelle France)

18 septembre 1698.

Mémoire des objets et services fournis par ordre de M. Durbec pour le vin de Monsieur Begon ‘le grand Maistre'. Quittance signé au bas par le fournisseur M. Neuville (?) le 24 septembre 1698 pour la somme de 75 livres 12 sols.

La mémoire inclut:

  • Dix sept douzaines et demy de bouteilles à 1# 4S la douzaine  21#
  • Trente huit bouteille de gros verres a 5 sols  9#
  • Deux paniers dausier blanc envoyé à Blois plein de bouteille 9# 10S
  • Le port des dits deux paniers de Paris à Orleans sur un cheval 25# 16S
  • Pour un panier dausier blanc que Mons de Faun a emporté à Bourges 3#
  • Pour le port dudit panier chez M. B__ 12S
  • Pour la fillasse pr boucher les bouteilles  16S
  • Pour le port desdittes bouteilles  16S
  • Payé à un vanié qui a fermé les dits paniers  12S
  • Donné au garcon de Monsieur Meigres qui a tiré le dit vin et accomodé toutes les bouteilles 4# 10S 

21 x 16 cm

 

Michel Bégon de la Picardière, né et baptisé le 21 mars 1667 à Blois et mort le 18 janvier 1747 à Blois, a été intendant de la Nouvelle-France de 1710 à 1726.

C'est en janvier 1690 que Michel Bégon est nommé commissaire de la marine. En 1703, il est commis de Monsieur de Pontchartrain. En 1704, il obtient le poste d'inspecteur général de la marine pour l'Aunis et la Saintonge, sous les ordres de son père l'Intendant. Commissaire ordinaire à Rochefort (1706), poste qu'il occupe jusqu'en 1710.

Le 31 mars 1710, il succède à Jacques et à Antoine-Denis Raudot comme intendant de la Nouvelle-France. Divers contretemps font qu'il n'arrive dans la colonie qu'en 1712, accompagnée de sa femme Jeanne-Élisabeth de Beauharnais

En 1723, Michel Bégon est nommé intendant du Havre par le ministre de la Marine, Maurepas. Il ne peut cependant quitter Québec avant 1726, car ses deux successeurs désignés périssent à tour de rôle en mer pendant leurs voyages.

WIKIPEDIA

 


Next Previous

Related Items