! COVID-19: Expect longer shipping times // Attendez-vous à des délais de livraison

1638 lettre flatteuse à Urbain de Maillé-Brézé Gouverneur de Saumur

$175.00 CAD

Lettre de Paris du 22 février 1638 de M. du Buisson au Monseigneur le maréchal Brézé gouverneur et lieutenant général pour le roi Louis XIII en Anjou. 

Possiblement Alexandre-Nicolas du Buisson, Sieur des Ardennes, mestre de camp d'un régiment d'infanterie, (1635), lieutenant au gouverneur du Ham?

Lettre très flatteuse!

Sur le dos sceau rouge très complet avec armoiries que pourra aider à identifier l’auteur.

Adressé à:

A Monseigneur
Monseigneur le marechal
la brézé gouverneur Et
lieutenant general pour le
Roy En anjou

 

Texte, parfois difficile à déchiffrer: 

Monseigneur,
Puis que Jay Esté assez malheureux pour n’avoir scu venir en ce lieu qu’après vostre départ, Et par conséquence privé de l'honneur que jesperois me donner en vous
allant reconfirmer le ---- immolable de ma très humble obéissance, je croy Monseigneur que vous n’aurez desagreable que jay recours à ce papier sur lequel
je souhaitterois vous pouvoir aussi bien marquez la passion que Jay de vous servir, comme elle est et sera eternelement dans mon cœur, les faveurs que Jay recu de vous sont telles qu’elles m'obligent à des resentiments extraordinaires, aussy
devez vous croire s’il vous plait Monseigneur que je les ay de cette --- , et que je n’auray jamais contentement parfait qu’en employant ma --- pour vous faire cognoistre que je suis 
votre humble très obéissant et obligé serviteur 
Du Buisson
Monseigneur
A paris ce 22 fev 1638

 

Note à côté de l'adresse:  "M. du Buisson du 22 février 1638" 

Rousseurs, bord droit avec dèchirures et plis. Partie supérieure manquante des pages 3 et 4 sans manque de texte.

4 pages, 

34 x 23 cm

 

Urbain de Maillé, premier marquis de Brézé (30 mars 1598 à Brézé - 13 février 1650), maréchal de France (28 novembre 1632), seigneur de Thévalle et châtelain de Milly-le-Meugon. Il s'empare de Heidelberg et de Spire (1635) et avec le duc de la Meilleraye reprend Bapaume aux Espagnols (septembre 1641). Nommé vice-roi de Catalogne (octobre 1641), il ne parvient pas à s'emparer ni de Collioure, ni de Perpignan et démissionne de sa charge (juin 1642). Il quitta le service des armes en 1645.

  • Capitaine des gardes du corps de la reine mère
  • Gouverneur de Saumur
  • Capitaine de la 3e compagnie française des gardes du corps du roi
  • Conseiller d'État
  • Ambassadeur de France en Suède
  • Gouverneur de Calais
  • Vice-roi de Catalogne

WIKIPEDIA


Next Previous