1706 quittance du Comte de Chatillon, Gentilhomme de S.A.R. Monsieur

Claude Elzéar Comte de Chatillon, premier Gentilhomme de S.A.R. Monsieur (Philippe de France, Duc d’Orléans), donne quittance pour son salaire pour premiers six mois de 1706.

Mr. Claude Elzéar Comte de Chatillon, premier Gentilhomme de S.A.R. Monsieur, confesse avoir reçu de Mr
 
La somme de Six Cens cinquante livres pour les six derniers mois de la p~nte année a cause de treize cent livres de rentes sur les aydes et gabeles constituée par contrat du six mars --- deux dont quittance fait à paris ce quatorze Juin mil sept cens six
 
Claude Elzéar Comte de Chatillon (signé) 
Pour certification  Guinot ( signé)
 
Mr. Desponty
 

Sur le dos ‘Mr. Desponty’.

Tampon ‘Q. DES RENT. DE LHOT. DE VIL. II.S GEN. DE PARIS.’

Document parchemin.

Trou au milieu. Salissures. Ecriture in crayon.

13,50  x 18,50 cm

 

XX. CLAUDE-ELZEAR, comte de Châtillon, &c. premier gentilhomme de la chambre de Philippe de France, duc d'Orléans, épouſa le 27 février 1684 Anne Thérèſe Moret, fille de Louis Moret, ſeigneur de Bournonville, fermier général des fermes du roi, & de Magdeléne Berbier-Dumetz, morte le 28 mars 1703, âgée de 36 ans, dont il a eu entr'autres enfans Philippe Gaucher de Châtillon , baron d'Argenton, né le 10 avril 1686, meſtre de camp d'un régiment de dragons, mort en 1703 ; & ALEXIS-MAGDELENE-ROSALIE,comte de Châtillon, qui ſuit.

Le grand dictionnaire historique, ou le melange curieux de l’histoire..., Volume 13  par Louis Moréri

 

Philippe de France, Duc d'Orléans

Philippe de France, fils de France, duc d'Anjou à sa naissance puis duc d'Orléans en 1660, appelé aussi Philippe d’Orléans, né le 21 septembre 1640 à Saint-Germain-en-Laye et mort le 9 juin 1701 au château de Saint-Cloud, est un prince de la famille royale française, fils de Louis XIII et d’Anne d’Autriche, et frère cadet de Louis XIV. Titré duc d'Anjou à sa naissance, il est connu sous son titre de duc d’Orléans depuis la mort de son oncle Gaston de France en 1660 mais aussi sous l'appellation de Monsieur, réservée au frère puîné du roi.

Ses descendants directs forment la branche cadette d’Orléans qui a donné le conventionnel Philippe-Égalité, son fils Louis-Philippe qui s'est proclamé en 1830 roi des Français, et aujourd'hui les prétendants orléanistes au trône de France.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Philippe_d%27Orl%C3%A9ans_(1640-1701)


Next Previous

Related Items