1737 estampe ‘A la fraiche, à la chaude, qui veut boire’ Bouchardon

Estampe d'un limonadier à Paris.

Gravure en taille douce, image eau-forte.

Colorié à la main.

Dessinateur Edmé Bouchardon, graveur Anne Claude Philippe de Pestels de Lévis de Tubières-Grimoard Caylus (comte de).

Inscrit au bas “A Robert”.

État moyen. Papier défraichi. Papier aminci bord droit et deux autres endroits, deux petits trous. Sur le revers transfert de texte.

18,50 x 29,50 cm.

 

Edmé Bouchardon (1698-1762) est un sculpteur et dessinateur réputé du milieu du xviiie siècle.

Edmé Bouchardon naît dans une famille d'artistes. Son père Jean-Baptiste et son frère Jacques-Philippe étaient sculpteurs. Il fut l'élève de Guillaume Coustou avant d'obtenir en 1722 le prix de Rome avec un relief ayant pour sujet Gédéon choisit ses soldats en observant leur manière de boire. Il part en 1723 se perfectionner à l'Académie de France à Rome où il restera neuf ans. Il se trouve dans la cité papale au même moment que le sculpteur Adam, et présente un projet pour la fontaine de Trévi. À son retour en 1732, il obtint immédiatement (fait rare) un logement au Louvre. Il est nommé sculpteur du roi en 1732, obtint l'agrément de l’Académie en 1733 avant d'être reçu en 1744. Enfin, il en devint professeur en 1745.

Anne-Claude-Philippe de Tubières de Grimoard de Pestels de Lévis de Caylus, marquis d'Esternay, baron de Branzac, dit Anne-Claude de Pestels, ou le comte de Caylus (1692-1765) est un « archéologue », antiquaire, homme de lettres et graveur français.

Il s'occupe également, soit comme amateur, soit comme artiste, de peinture et de gravure. Il devient lui-même graveur de talent, copiant de nombreuses toiles de grands maîtres. Il fut membre honoraire de l’Académie royale de peinture et de sculpture en 1731 et suit avec assiduité les conférences hebdomadaires. Il est un soutien important pour de nombreux jeunes artistes, dont Edmé Bouchardon, préférant le néoclassicisme naissant au rococo encore de mode. Il exécute une importante suite de gravures, les Études prises dans le bas peuple ou les Cris de Paris (1737-46) 4 d'après Bouchardon et avec l'aide du graveur Étienne Fessard.

WIKIPEDIA


Next Previous

Related Items