Photo Guerre 14-18 bombardement Paris Rue Laffitte (1918) / WW1 bombing building #5/6

'Bombardement de Paris par des avions allemands immeuble rue Laffitte'

Tampon 'SECTION PHOTOGRAPHIQUE DE L'ARMÉE' dans l'ovale,
et texte à côté: 'Reproduction interdite Le Chef de la Section photographique de l'armée

Bombardement du 8 mars 1918.

État: bien, photo est 'courbé' (donc les livres qui sont dans mes photos). L'image de photo est un peu sombre.

Dimensions: 17.5 X 13 cm
Condition: good, picture is 'curved' (thus the books in the my web pics). The photo is a bit dark.

 

Titled on back 'Bombing of Paris by german planes  building rue Laffitte'
Stamped 'Photographic division of the Army' and 'All rights reserved, head of photographic division of the Army

Bombing on the 8th March 1918

C’est en 1915 que les autorités civiles et militaires françaises décident de mettre en place un service dévolu à produire des photographies de guerre officielles : la section photographique de l’armée (SPA). Sa mission est de répondre à la propagande ennemie par l’image exercée en direction des pays neutres. Son objectif inavoué est de contrôler la production d’images fixes en France en les produisant elle-même. À compter du moment où l’image est reconnue comme une nécessité d’État, les autorités s’imposent d’en contrôler toutes les étapes ; choix des sujets, formation et encadrement strict des reporters militaires, mise en place d’un comité de censure spécial. Cette section est un nouvel outil de l’appareil politique français qui s’en approprie toute la puissance. L’image est intégrée dorénavant au discours généralisé de la propagande. 

www.cairn.info

In 1915 the French civil and military authorities decide to establish a service devoted to the production of official war photographs: the SPA, or Army Photography Section. Its mission is to counter the usage of photographic images in enemy propaganda directed towards neutral countries. Its unavowed objective is to control the production of photographic images in France by producing them itself. As soon as the image is recognised in this way as a matter of State, the authorities take control of the whole production process: the choice of subjects, the strict training and management of military photographers, the establishment of a special censorship committee. The SPA is a new tool deployed by the French state-machine, who will use it to great effect, and the image is thus integrated into the general discourse of propaganda.

www.cairn.info