Loi relative à la dépense du Culte et traitement des Ecclésiastiques pensionnés (1790/91)

Loi Relative à la dépense de Culte pour l'année 1790, au traitement des Ecclésiastiques pensionnés, pour les six premiers mois de ladite année, & aux dépenses particulières à l'année 1791, énoncées dans l'art. IV du décret du 18 février dernier,

Donnée à Paris, le 27 avril 1791.

 

À Gernoble, chez CUCHET , Imprimeur du Département de l'Isère.

Belle gravure avec images simples de Louis XVI et Marie-Antoinette.

4 pages, dont 3 imprimés.

Dimensions: 22.5 X 16.5 cm
État: très bien, quelques légères salissures sur la première page, légères rousseurs sur le pli.

 

L'esprit du temps:

Dans moins de 2 mois: la fuite de Louis XVI et arrestation à Varennes.

Cela fait de nombreux mois que Louis XVI songe à quitter Paris. Le plan d'évasion était déjà validé mais la crainte d'une guerre civile le retenait. Un des deux événements vont décider Louis XVI à vouloir reprendre la main par la force:

Les « Pâques inconstitutionnelles » (18 avril 1791) : Le roi n'a jamais accepté la signature imposée du décret relatif au serment des prêtres à la constitution civile du clergé. Son testament rappelle d'ailleurs qu'il a eu ce regret toute sa vie. Aussi, durant la messe du dimanche des Rameaux célébrée par le cardinal « assermenté » Montmorency, il s'abstient de communier[réf. nécessaire]. Cette réticence fait l'objet d'une communication assez large. Toujours est-il que lorsque le lendemain, lundi 18 avril, Louis et sa famille s’apprêtent à quitter les Tuileries, comme l’année précédente, pour rejoindre Saint-Cloud afin d’y passer la semaine sainte, il en est empêché : une foule informée de ces intentions, « spontanément » rassemblée place du carrousel, a immobilisé le carrosse royal. Or la deuxième division de la garde nationale s'est jointe aux manifestants. Pendant deux heures la famille royale sera bloquée tandis que La Fayette, arrivé entre temps avec Bailly, ne parvenait pas à frayer un passage au roi. C'est à pied que Louis XVI est finalement retourné au palais des Tuileries. À la suite de cet épisode, La Fayette démissionna le 21 avril avant de se rétracter aussitôt devant l'insistance de ses officiers et une majorité des sections.

Wikipedia

Related Items