Journal 'Révolutions de Paris' #87 : du 5 au 12 mars 1791

Un des plus fameux journal de la revolution. Sans cartes ou gravures. 

Juste cinq semaines avant la fuite du Roi Louis XVI à Varennes!

Le journal contient 56 pages, et des articles sur divers sujets:

  • Du respect dû a la loi:  'Une loi sur le respect dû a la loi! Un tel décret compromet les législateurs, en même temps qu'il est injurieux au people français, et attentatoire à sa souverainté...'
  • Proclamation du département de Paris, et discours au roi, rédigé par M. Mirabeau: ...'Le trône avoit un éclat trompeur; il a maintenant des bases inébranlables...'
  • Atteintes portées aux corps administratifs: '... Qu'en administration, le grand nombre est naturellement porte à la tyrannie, et le petit à la justice...'
  • De l'extradition
  • Des bourgeois de Paris et autres:'...Le bourgeois n'est point démocrate, il s'en faut; il est monarchiste par instinct...'
  • Troubles dans les départements de la Moselle et de la Meurthe
  • Complot découvert dans le département du Bas-Rhin
  • Assemblée Nationale: Séance du mardi premier mars
Dimensions: 19.5 X 12.5 cm
État: bien, reliure renforcée par bande de papier. Tache roussâtre sur une page, intérieur un peu défraîchi.

 

Le journal Révolutions de Paris était édité chaque jour. Dès le 12 juillet 1789, date de sa première parution, ce quotidien connut un grand succès. Camille Desmoulins avance le chiffre de deux cent mille lecteurs ce qui semble exagéré. Ce journal était pro-révolutionnaire, mais certains lecteurs aux opinions plus modérées appréciaient la subtilité de ses analyses politiques.

Louis-Marie Prudhomme, né à Lyon en 1752 et mort à Paris le 20 avril 1830, est un journaliste français.
Commis libraire à Lyon, puis à Paris, Prudhomme s’installe à Meaux, comme relieur. Rentré à Paris, il est plusieurs fois arrêté pour ses écrits : entre 1787 et 1789, il aurait écrit 1 500 pamphlets. Parmi eux, on note un Résumé général, ou Extrait des cahiers de pouvoirs, instructions, demandes ou doléances remis par divers bailliages, sénéchaussées et pays d’État du royaume, écrit en collaboration avec Laurent de Mezières et Jean Rousseau et publié en trois volumes en 1789, si violent qu’il est saisi par la police.

Dès le 12 juillet 1789, et ce jusqu’au 28 février 1794, il publie un journal, les Révolutions de Paris, dont le principal rédacteur est Elisée Loustalot, avec Sylvain Maréchal, Pierre Gaspard Chaumette et Fabre d'Églantine, et qui connaît un grand succès. Les Révolutions de Paris se caractérise par une virulence extrême et systématique (1) à l'encontre de la Monarchie et de la famille royale, et ce à une période où cette institution était encore une des clés de voûte du système politique (Approbation de la Constitution et Discours devant l'Assemblée de Septembre 1791, retour à pieds aux Tuileries accompagné des membres de l'Assemblée). Plus tard, en 1814, Louis-Marie Prudhomme publie cependant une Histoire de la vie privée et politique du vertueux Louis XVI. Il garde la direction du journal jusqu'en mars 1794, moment où le paroxysme de la crise des factions l'oblige à une certaine prudence.

SOURCE: Wikipedia