! COVID-19: Expect longer shipping times // Attendez-vous à des délais de livraison

Guerre 14-18 photo 1915 ruines de l'église de Souain (Marne)

$7.50 CAD

Église de Souain, détruite début de la Guerre par bombardement allemand.

Écrit sur le dos: “L’église de Souain en Janvier 1915 --- Hier 23 avril il ne restait plus rien”.

Maintenant Souain-Perthes-lès-Hurlus.

Petits plis coins hauts. Papier courbée.

9 x 6 cm.

(Texte rouge est un filigrane électronique, qui n’est pas sur la photo en vente)

 

En 1911 la commune avait 416 habitants.

Le 10 mars 1915, au Moulin de Souain, la 21e compagnie du 336e RI, très éprouvée par les combats féroces de Perthes-les-Hurlus, reçoit l'ordre de tenter de nouveau de s'emparer des tranchées ennemies. Les soldats refusent de sortir.

Le général donne l'ordre de choisir un caporal et quatre soldats par section, et les fait se porter en plein jour, sous le feu ennemi, à 150 mètres vers l'avant, pour sectionner les barbelés. Les soldats tentent vainement d'exécuter cet ordre. Le soir, ils regagnent les tranchées françaises.

Le 10 mars 1915, leur compagnie est relevée, dirigée à Suippes, et aussitôt les caporaux Théophile Maupas, Louis Girard, Louis Lefoulon et Lucien Lechat, avec une trentaine de soldats, sont arrêtés et inculpés de refus d'obéissance devant l'ennemi. Le 16, la cour martiale, présidée par le colonel Marthenet, se réunit. Elle refuse d'entendre des témoins à décharge, des défenseurs sont injuriés.

Les soldats sont acquittés, mais les quatre caporaux, tous originaires de la Manche, sont condamnés à mort. Malgré la demande de recours en grâce, le général Réveilhac « qui craignait de voir arriver la grâce » presse l'exécution ; ils sont fusillés le lendemain. 

WIKIPEDIA