! COVID-19: Expect longer shipping times // Attendez-vous à des délais de livraison

Gravure d’un vaisseau a trois mâts francais avec legende @1812

$35.00 CAD

Jolie gravure d’un navire a 3-mâts. Il porte le pavillon de vice-amiral.

Je compte 40 canons + 3 sur le pont.

Il est peut-être un vaisseau de la classe Tonnant, possiblement l’Eylau, qui était un navire de 86 canons, sous la commande du vice-amiral Allemand

Légende qui identifie les différents composants des voiles.

Colorié à la main.

État faible Pli vertical. Manque de papier sur pli, en haut. Trois trous. Papier froissé

18,50 x 28 cm

 

Comme les vaisseaux de la classe Téméraire, les trente-cinq navires de la classe Tonnant étaient issus des travaux du chevalier de Borda et de l'ingénieur naval Sané pour uniformiser les constructions navales françaises selon des normes très définies et relevées.

Ils constituaient le plus grand modèle des navires de ligne à deux ponts, armés de quatre-vingts canons, classé en deuxième rang, intermédiaire avantageux entre le vaisseau de 74 canons, navire de ligne de base des flottes à la fin du xviiie siècle, et les lourds, lents et onéreux trois-ponts (de 100, 110, voire 118 ou 124 canons). Puissamment armé de deux batteries complètes de canons lourds, rapide et très « manœuvrant », le « vaisseau de 80 classe Tonnant » a été probablement le navire le plus prisé par les commandants des marines de la période napoléonienne.

Nom:               L’Eylau
Arsenal:           Lorient
Construction:  1808-1812
Historique:      ex-Saturne, vaisseau-amiral du vice-amiral Allemand en rade de Brest
                        en 1811     
Fin:                  démoli en avril 1829

 

WIKIPEDIA