Circulaire du Comité de Salut Public à Quimper - École de Mars 1794

Envoyé au Département de Finistère à l'agent national près du District de Quimper.

A Paris le 22 messidor l'an second de la République, une et indivisible
Les Représentants du Peuple, composant le Comité de Salut Public.
Aux Agens nationaux, près les Districts.
Par un décret de 13 prairial, la Convention a ordonné que, de chaque district de la République, il serait envoyé six jeunes citoyens à Paris, pour entrer dans l'École de Mars.
....
Robespierre, Billaud-Varenne, Lindet,C.A. Prieur, Carnot, Barère, Couthon, Collot-d'Herbois

 

22 messidor An 2 = 10 Juillet 1794  (dans moins de 3 semaines, c'est le bouleversement du 9 thermidor)

Écrit en haut à droite: 'rep le 30 et envoyé copie de la lettre le 6 messidor aux représentants Peyssard et Le Bas' (voir texte ci-dessous).

Les documents liés à l'École de Mars sont peu communs.

Lettre cacheté avec sceau rouge en cir du Comité de Salut Public (incomplet)

Marcophilie:

  • tampon circulaire rouge 'COMITE DE SALUT PUBLIC / ENVOY'
  • tampon lineaire rouge 'LOIS CHARGÉ'

Plis horizontaux et verticaux. Salissures sur les plis. Petites déchirures, manques de papier, quelques taches brunes d'âge.

 

L'École de Mars est une école dispensant un enseignement militaire et civique pendant la Révolution française qui fut installé aux Portes de Paris et du Bois de Boulogne. Il fut également nommé le « Champ de Mars » ou le « Camp de Mars ».

Créée par décision de la Convention nationale du 13 prairial an II (1er juin 1794), l'École de Mars est installée dans la plaine des Sablons, à Neuilly-sur-Seine, aux portes de Paris. Elle doit recevoir de jeunes citoyens, six par district, choisis parmi les fils de sans-culottes. Il est prévu qu'ils y reçoivent une instruction militaire, afin de fournir les cadres de l'Armée, mais aussi qu'ils soient formés « à toutes les vertus républicaines. L’École exercera ces jeunes gens « à la Fraternité, à la Discipline, à la Frugalité, à l'Amour de la Patrie et à la Haine des rois ».

En vertu de ce décret, qui reçut une rapide exécution le Camp-des-Sablons, situé entre Paris et Neuilly, se vit promptement peuplé de 3 468 adolescents désignés sous le titre d'élèves de l’École de Mars et qui, pour devenir « braves comme Décius, vertueux comme Aristide et tacticiens comme Xénophon, n'avaient qu'à suivre l'exemple et les leçons de leurs instituteurs ».

Les représentants du peuple Jean-Pascal Charles de Peyssard et Philippe-François-Joseph Le Bas sont chargés de l'administrer par arrêté du Comité de salut public du 14 prairial (2 juin). Après le 9 Thermidor, Le Bas, qui s'était suicidé, est remplacé par Jacques Brival le 15 thermidor, puis Louis-Bernard Guyton-Morveau le 26 thermidor. Le 27 fructidor, un décret renouvelle les représentants près le camp des Sablons ; le lendemain, elle nomme Marie-François Moreau et Alexis-Joseph Bouillerot-Demarsenne.

Le public, était convaincu que Robespierre recruterait bientôt sa garde prétorienne parmi ces petits jacobins. Après le 9-Thermidor, le personnel est épuré de ses éléments robespierristes, à la suite d'un décret proposé par Jean-Lambert Tallien.

La Convention thermidorienne décide le 2 brumaire an III (23 octobre 1794), sa fermeture, qui se déroule du 3 au 15 brumaire3 et les élèves sont renvoyés chez eux . Plus tard on retrouve plusieurs de ses élèves dans les registres de contrôle des troupes comme sous-officiers ou officiers jusqu'à l'Empire.

WIKIPEDIA

Related Items