! COVID-19: Expect longer shipping times // Attendez-vous à des délais de livraison

Cent Jours - lettre déboursé de Dijon Lieutenant Général Comte Charbonell 1815

$95.00 CAD

Adressé au lieutenant-général Comte Charbonell, Inspecteur général d’artillerie à Grenoble, redirigé sur Chambéry.

18 Juin 1815

Lettre d’affaires, avec sur la dernière page le texte d’une lettre reçu de M. Betrand concernant le Château de Crecey et le propriétaire M. de Virieu.

Marcophilie:

- sur l'obvers: '20 DIJON'
- sur le revers: 'DÉB.37 GRENOBLE'

 

3 pages

Condition ttb.

 

Joseph Claude Marie Charbonnel (1775-1846), Comte de Salès et de l'Empire, est un général français de la Révolution et de l’Empire. Il a été créé comte de Salès et de l'Empire par lettres patentes du 22 janvier 1814.

À la restauration du trône des Bourbons, il est nommé inspecteur-général de l'artillerie pour le service des forges et des fonderies, et président de la commission mixte à laquelle est confiée l'étude de «l'approvisionnement de nos places de guerre, et des moyens d'armement à créer sur nos frontières pour un système offensif et défensif».

Propriétaire du château Charbonnel à Is-Sur-Tille (Côte-d'Or), il est élu maire des Issois du 1er février 1824 au 24 janvier 1826. Il a été reçu Grand-croix de la Légion d'honneur le 20 août 1824.

Placé dans la seconde section du cadre de réserve en 1840, le gouvernement de Juillet l'appelle à la pairie le 25 décembre 1841. Il monte quelquefois à la tribune, par exemple lors de la discussion du projet de loi sur la chasse le 22 mai 1843, et comme rapporteur du projet d'établissement d'un port à Saint-Nazaire le 15 juillet 1845.

WIKIPEDIA 

» Le 30 mars 1758, Claude-Augustin Nicaise vendit à Pierre
Morel, écuyer, demeurant à Dijon, époux de Marie Nicaise, et pour
le compte de Gaspard Lccompasseur Créqui de Montfort, marquis
de Courtivron, aide-maréchal général des logis de la cavalerie des
armées du roi, tout son domaine sur Villey, Marey et Crécey, pour
la somme de 11.000 livres.

» Le 8 avril 1790, le fils du marquis de Courtivron, Philippe-Antoine
Tannegui Lecompasseur-Créqui-Montfort, revendit ce domaine pour
21.000 livres à J.-B. Rochet, maître de forges à Voulaines.

» Lequel le revendit le 29 germinal an XI11 (19 avril 1805) à LoupGustave-Alexandre
de Virieu, propriétaire demeurant au château
de Crecey, pour 24.690 francs.
www.bm-dijon.fr