1885 menu (Québec) et laissez-passer Club St. James (Montréal) #2

Provient d’une collection de documents lié à Léon de la Brière.

Menu pour Diner:

Offert aux  DÉLÉGUÉS FRANCAIS par la Ville de Québec au Chateau Bel-Air Ile d’Orléans le 22 aout 1885:

Potage à la Québecquoise...
Civet de lièvre à la chasseur...
Canard sauvage à la Huronne…
Pudding Labelle à la Saint-Jérome..
Chartreuse Jaune…
Cigares

 

Pli. Taches. Déchirure à l’intérieur. Papier collé sur le dos.

Laissez-passer Club St James:

Entête du blason du Club: ‘SAINT JAMES CLUB MONTREAL 1857

At the request of Messrs Louis & Ovide Perrault The Chairman & Committee of the St. James Club have the honour to extend to M. Léon de la Brière the privileges of the Club for the period of 2 weeks from this date.
____ Scty
Montréal 18th August 1885

Collé sur carte. Déchirure haut-gauche. Papier jauni coté gauche. Plis.

Menu: 8 x 12.5 cm
Laissez-Passer: 11.5 x 18 cm

 

Léon Leroy de la Brière (14 janvier 1845 - 12 septembre 1899) est un écrivain politique français de la fin du xixe siècle.

Capitaine des mobiles de l’Eure, il combattit lors de la guerre de 1870 sur la Seine durant l'hiver 1870 et s’illustra lors d’un combat à Bourgtheroulde pour lequel il eut la Légion d'honneur. Il devient ensuite chef d’état-major du général Roy.

Il collabora entre 1879 et 1881 au journal L'Union du « comte de Chambord », et donna de nombreuses conférences en sa faveur. Il fut condamné à dix jours de prison et rayé des cadres de l’armée en 1880 pour s’être opposé à l’expulsion des dominicains de Paris. Il participa ensuite au journal Le Clairon, puis au Gaulois, à la Gazette de France et enfin au Soleil. Il siégea au comité de la Société des gens de lettres, au comité de l’Association des journalistes parisiens et au conseil de la Corporation des publicistes chrétiens.

WIKIPEDIA

Le 15 mars 1882 et le 10 mai 1883, deux conférences furent tenues à Paris dans le but de poser les bases d'un traité de commerce; le 5 juillet 1882, un commissariat général du Dominion fut institué dans cette ville et, le 3 août 1885, le Damara, partant de France, inaugurait une ligne directe de steamers entre le Havre et Halifax Soixante passagers, qualifiés par les Canadiens du nom de « délégués », avaient pris place sur le pont. C'étaient des amateurs, des hommes d'affaires, surtout des journalistes. Tous revinrent enchantés du pays et des habitants; beaucoup écrivirent leurs impressions, révélant ainsi au public l'existence d'une population française, loyale vis-à-vis de la Grande-Bretagne, mais flore de son origine

Annales des sciences politiques, Volume 2

Related Items