1912 Reims photo aviateur Vidart dans son avion Deperdussin

Vidart dans son avion, avec 2 gendarmes et son aide.

Sur le dos:

  • Souvenir de Reims 1912 (écrit)
  • Vidart (écrit)
  • Réproduction Interdite Copyright (_____) 63 Rue des Capucins (Tampon)

(Texte rouge est un filigrane électronique, qui n’est pas sur le photo en vente).

16,50 X 11,25 cm.

 

René Vidart (1890-1928), est un aviateur français.

Il effectue son premier vol à Reims en 1910 et obtient son brevet de pilote (le n° 133) sur avion Hanriot. Son mécanicien est régulièrement François Durafour. Le 6 août 1911 il participe à un meeting aérien à Divonne, participation qu'il réitère le 14 juillet 1912.

En décembre 1910, il bat un record de vitesse sur Deperdussin (record avec passager, 100 km en 1 h 1 min 32 s). En 1911, il participe à la course Paris-Rome et termine 4e. En juillet 1911, il participe au 3e circuit européen (1 600 km): il termine 3e et gagne deux étapes (Paris-Liège et Calais-Paris). En 1912, il ouvre une école de pilotage à Ambérieu-en-Bugey. Le 7 mai 1912, il va voler d'Ambérieu jusqu’à Nangis avec un monoplan Déperdussin à moteur Gnome et à bougies Oléo, une performance qui sera relayée par la presse de l'époque.

Le Deperdussin Monocoque est un avion français des années 1910, conçu par Armand Deperdussin et un ingénieur nommé Louis Béchereau.

Cet avion, créé en 1912, est un monoplan à aile médiane, de conception moderne pour l'époque: son fuselage est de type monocoque, très léger et aérodynamique. C'est l'ingénieur Louis Béchereau qui conçoit ce fuselage, constitué d'une coque en bois moulé sur une forme profilée. À l'époque, cette technique de construction a permis au Deperdussin d'être un phénomène de vitesse, il a été le premier avion à dépasser la barre des 200 km/h en vol, le premier à gagner la Coupe Schneider, et a battu plusieurs records du monde

WIKIPEDIA


Next Previous