1909 CPA avec photo Wilbur Wright qui vérifie moteur de son avion à Pau

Carte No. 132.

Les Frères WRIGHT à Pau. Wilbur Wright avant le vol vérifie la marche du moteur – ND Pht.

 

Deux élèves-pilotes français ont commencé leur formation sur le Flyer dès l'automne 1908 au Camp d'Auvours avec Wilbur Wright : il s'agissait du comte Charles de Lambert et du capitaine Lucas-Girardville du Parc Aérostatique de Chalais-Meudon. La formation progressant lentement à cause de conditions aéro-météorologiques défavorables au Mans à l'automne 1908, Wilbur Wright accepte la proposition du Comité d'aviation de Pau de poursuivre les vols sur la lande du Pont-Long près de Pau, là où les conditions aérologiques hivernales sont généralement favorables comme l'attestent les relevés (effectués par le Dr Meunier depuis plusieurs années) qui lui sont présentés. Le premier janvier, l'aviateur américain commence ses préparatifs de départ, le Flyer sera démonté et expédié à Pau. Rejoint par Orville convalescent à la suite de son accident de Fort Myer, Wilbur organise la reprise de ses démonstrations en janvier 1909 à Pau. Il reprend ses vols le 3 février 1909 au Pont-Long, où il jette les bases de l'école de pilotage en poursuivant la formation de Charles de Lambert et du capitaine Lucas-Girardville, auxquels s'ajoute Paul Tissandier qui débute10. Au début de mars 1909, à Pau-Pont Long, l'aviateur américain achèvera la formation de Paul Tissandier, auquel les frères Wright transmettent la responsabilité de l’École de pilotage Wright

WIKIPEDIA

1909 photo postcard of Wilbur Wright examining his plane's motor before take-off from Pau.

Following Wilbur’s success at Les Hunaudiere and Camp d’Auvours near Le Mans, he moved his flying activities to the elite resort town of Pau on January 14, 1909. The weather was warmer and the flying field was much better. His major task was to train three Frenchmen to fly the airplane now that he had satisfied the airplane’s performance requirements for the French syndicate who planned to build Wright airplanes in France. He was not in Pau to set any flying records although he wowed everybody who saw him fly in Pau.

He was provided a level unfenced field almost a mile square known as Pont Long located eight miles south of Pau with a fine view of the Pyrenees Mountains. The virtual absence of trees allowed Wilbur the luxury to fly large circuits of three to four miles and not stray too far from his hangar-shed.

http://wrightstories.com/


Next Previous

Related Items