1895 Belle Époque, programme salle de spectacles parisienne Eldorado

Programme pour café-concert avec riche images Belle Époque: deux aristocrates avec lunettes d’opéra, dame de société avec fourrure et chapeau.

Couleurs vifs, rouge et or, bordures dorées.

Illustrateur non identifié.

Dimanche & Fêtes     Matinee à 2 heures 1/4
Tous les Soirs à 8 h ¼
Prix 15c 

Trois pages à l'intérieur, deux avec publicités et le programme.

Programme du 21 Novembre 1895:

Prix des billets:

  • Loges de Balcons, 4 places 16f
  • 2e Gal., 1er et 2e rangs 2f
  • Troisième Galérie 1f

Publicités:

  • LOX Toni-Apéritif,
  • Chateau-Cognac
  • Fernand Sée (combustibles)
  • L’Argus (serrures)
  • Cycles Richard
  • Brasserie Frontin
  • etc…

Programme:

  • Première Partie : Orchestre - Journal – Polka
  • Deuxième Partie : Paris – Chansons. Revue de Maurice Millot  - Musique nouvelle de A. Jouberti.
  • A l’Acte des Théâtres : Yvette Guilbert dans son répertoire
  • etc…

Lithographie par G. Bataille,18, r.de Chabrol, Paris

Papier très jauni. Texte à l’intérieur très faible en endroit. Déchirures sur plis. Petits manques de papier.

25,50 x 12 cm

 

Le Comédia, anciennement Eldorado, est une salle de spectacles parisienne située au 4, boulevard de Strasbourg dans le 10e arrondissement de Paris.

Édifié en six mois par l'architecte Charles Duval à la place du manège Pellier, il est inauguré le 30 décembre 1858, mais trop luxueux, il connaît une première faillite avant d'être transformé en 1862 par son nouveau directeur, Lorge, en ce qui deviendra le café-concert le plus célèbre de Paris pendant plus de 60 ans : l’Eldorado. Lorge supprime la corbeille en même temps que le renouvellement obligatoire des consommations. Thérésa, qui deviendra la première grande vedette du caf'conc, y fait ses débuts en 1862. Antoine Renard y crée Le Temps des cerises en 1868. Augustine Kaiser, Marie Lafourcade, Paulus et Anna Judic s'y produisent également, puis Yvette Guilbert et Polaire sous la direction des époux Allemand. M. Allemand ajoute une marquise métallique à double coupole au-dessus de l'entrée du théâtre en 1893. Sa veuve, puis son neveu, font également des travaux d'embellissement, transformant l'établissement en music-hall. On y projette des films cinématographiques dès 1896. Mistinguett y fait ses débuts et Dranem y reste pendant 21 ans.

WIKIPEDIA


Next Previous

Related Items