1651 Grenoble lettre, Barthélemy Hervart intendant Finances de France

Commission  de Barthélemy Hervart, Conseiller d’État et l’Intendant des Finances de France à Jacques Henry du Perron, Président en l’Élection de Grenoble,  se transporter dans toutes les communautés de l’Élection de Montélimar, pour y vérifiier les comptes de M. Antoine Baratier.

Peu commun!

Barthelemy hervart seignieur du haut et bas lansern, Con.er Ordinaire destat du Roy et Intendant des finances de France ayant dans son département la province et généralité de Dauphiné...
 
…de Celuy a nous donnè par Sa Majesté. Fait à Grenoble le septième jour du mois daoust mil six cent cinquante un.
 
Hervart (signé)
 
Par Mon dit Seigneur  L’Intendant  Ernelin (signé)

 

Manque le sceau.

Plié en quatre. Papier froissé. Taches. 

2 pages avec texte.

33 x 23 cm

 

Barthélemy Hervart ou Herwart, (1607-1676), banquier huguenot qui, à plusieurs reprises sauva la monarchie française, par des prêts importants durant la Fronde et au moment de l'arrestation de Fouquet.

…D’abord munitionnaire, il est ordonnateur de l'armée de Bernard de Saxe-Weimar. À la mort de celui-ci en 1639, il est chargé de négocier avec Richelieu le passage de ses troupes au service de Louis XIII. Le traité de capitulation du 9 octobre 1639 permet à Barthélemy et à son frère Jean Henry d'acquérir la nationalité française et des terres en Alsace.. Il est ensuite banquier à Paris, associé à Jean Henry. Il est conseiller d’État en 1649. Son soutien financier à Mazarin permet à ce dernier de venir à bout de ses opposants.

Barthélemy Hervart obtient le poste d'intendant des finances en 1650 et, bien que protestant, celui de contrôleur général des finances en 1657. Il conserve celui-ci jusqu'au 12 décembre 1665. Après l'arrestation de Nicolas Fouquet, Louis XIV confie l'autorité exclusive sur ses finances à Colbert, déjà « membre de nos conseils et intendant de nos finances », en lui confiant la charge du contrôle général des finances, jusque-là exercée collégialement par Louis Le Tonnelier de Breteuil et Barthélemy Hervart. Ces derniers sont dûment dédommagés de cette perte. Hervart meurt richissime à Paris en 1676, sans être inquiété pour sa religion.

Dans son inventaire après décès, il est qualifié de chevalier, seigneur de Bois-le-Vicomte, La Villette, Mitry, Mory, Novion-en-France, Haut et Bas Lantzern en Alsace

À la chute de Fouquet, il est poursuivi comme de nombreux financiers. Il est condamné à une amende symbolique.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Barth%C3%A9lemy_Hervart


Next